Developpez.com

Une très vaste base de connaissances en informatique avec
plus de 100 FAQ et 10 000 réponses à vos questions

Développement sous Android

Le but de ce cours est de découvrir la programmation sous Android, sa plate-forme de développement et les spécificités du développement embarqué sur téléphone mobile.

Ce cours est mis à disposition par Jean-François Lalande selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 3.0 non transposé.

23 commentaires Donner une note à l'article (2)

Article lu   fois.

L'auteur

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Introduction

Android est le système d'exploitation pour smartphones et tablettes le plus répandu. Par conséquent, développer pour cette plate-forme est souvent un élément stratégique. Le but de ce cours est de découvrir la programmation sous Android, sa plate-forme de développement et les spécificités du développement embarqué sur téléphone mobile.

II. Le SDK Android

II-A. Introduction

Il est important de prendre la mesure des choses. À l'heure actuelle (June 2013) :

  • juin 2012 : 1 million d'activations par jour (Google IO 2012) ;
  • sept. 2012 : 1.3 million d'activations par jour (FRAndroid) ;
  • 25 décembre 2013 : 17.4 millions d'activations pour Noël (FRAndroid2).

Il y aurait donc un parc de 400 millions d'appareils Android.

Vous pouvez visionner de la propagande ici et .

II-A-1. Historique des versions

Le nombre de releases est impressionnant [Version] :

Image non disponible

II-B. Android

L'écosystème d'Android s'appuie sur deux piliers :

  • le langage Java ;
  • le SDK qui permet d'avoir un environnement de développement facilitant la tâche du développeur.

Le kit de développement donne accès à des exemples, de la documentation, mais surtout à l'API de programmation du système et à un émulateur pour tester ses applications.

Stratégiquement, Google utilise la licence Apache pour Android ce qui permet la redistribution du code sous la forme libre ou non et d'en faire un usage commercial.

Le plugin Android Development Tool permet d'intégrer les fonctionnalités du SDK à Eclipse. Il faut l'installer comme un plugin classique en précisant l'URL du plugin. Ensuite, il faut renseigner l'emplacement du SDK (préalablement téléchargé et décompressé) dans les préférences du plugin ADT.

II-B-1. L'Operating System

Android est en fait un système de la famille des Linux, pour une fois sans les outils GNU. L'OS s'appuie sur :

  • un noyau Linux (et ses drivers) ;
  • une couche d'abstraction pour l'accès aux capteurs (HAL) ;
  • une machine virtuelle : Dalvik Virtual Machine ;
  • des applications (navigateur, gestion des contacts, application de téléphonie…) ;
  • des bibliothèques (SSL, SQLite, OpenGL ES, etc.).

[Dalvik] est le nom de la machine virtuelle open source utilisée sur les systèmes Android. Cette machine virtuelle exécute des fichiers .dex, plus ramassés que les .class classiques. Ce format évite par exemple la duplication des String constantes. La machine virtuelle utilise elle-même moins d'espace mémoire et l'adressage des constantes se fait par un pointeur de 32 bits.

[Dalvik] n'est pas compatible avec une JVM du type Java SE ou même Java ME. La bibliothèque d'accès est donc redéfinie entièrement par Google.

II-B-2. Le plugin de développement d'Eclipse : ADT

Un projet basé sur le plugin ADT est décomposé de la manière suivante :

  • src/ : les sources Java du projet ;
  • libs/ : bibliothèques tierces ;
  • res/ :
    • res/drawable : ressources images,
    • res/layout : description des IHMs en XML,
    • res/values : chaines de caractères et dimensions ;
  • gen/ : les ressources autogénérées par ADT ;
  • assets/ : ressources brutes (raw bytes) ;
  • bin/ :
    • bin/classes : les classes compilées en .class ;
    • bin/classes.dex : exécutable pour la JVM Dalvik ;
    • bin/myapp.zip : les ressources de l'application ;
    • bin/myapp.apk : application empaquetée avec ses ressources et prête pour le déploiement.

II-B-3. Les éléments d'une application

Une application Android peut être composée des éléments suivants :

  • des activités (android.app.Activity) : il s'agit d'une partie de l'application présentant une vue à l'utilisateur ;
  • des services (android.app.Service) : il s'agit d'une activité tâche de fond sans vue associée ;
  • des fournisseurs de contenu (android.content.ContentProvider) : permet le partage d'informations au sein ou entre applications ;
  • des widgets (android.appwidget.*) : une vue accrochée au Bureau d'Android ;
  • des Intents (android.content.Intent) : permet d'envoyer un message pour un composant externe sans le nommer explicitement ;
  • des récepteurs d'Intents (android.content.BroadcastReceiver) : permet de déclarer être capable de répondre à des Intents ;
  • des notifications (android.app.Notifications) : permet de notifier la survenue d'événements à l'utilisateur .

II-B-4. Le Manifest de l'application

Le fichier AndroidManifest.xml déclare l'ensemble des éléments de l'application.

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<manifest xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
        package="andro.jf"
        android:versionCode="1"
        android:versionName="1.0">
    <application android:icon="@drawable/icon"
                 android:label="@string/app_name">
      <activity android:name=".Main"
                android:label="@string/app_name">
        <intent-filter>
          <action android:name="android.intent.action.MAIN" />
          <category android:name="android.intent.category.LAUNCHER" />
        </intent-filter>
      </activity>
      <service>...</service>
      <receiver>...</receiver>
<provider>...</provider>
    </application>
</manifest>

II-C. Les ressources

Les ressources de l'application sont utilisées dans le code au travers de la classe statique R. ADT régénère automatiquement la classe statique R à chaque changement dans le projet.

Toutes les ressources sont accessibles au travers de R, dès qu'elles sont déclarées dans le fichier XML ou que le fichier associé est déposé dans le répertoire adéquat. Les ressources sont utilisées de la manière suivante :

 
Sélectionnez
android.R.type_ressource.nom_ressource

qui est de type int. Il s'agit en fait de l'identifiant de la ressource. On peut alors utiliser cet identifiant ou récupérer l'instance de la ressource en utilisant la classe Resources :

 
Sélectionnez
Resources res = getResources();
String hw = res.getString(R.string.hello);
XXX o = res.getXXX(id);

Une méthode spécifique pour les objets graphiques permet de les récupérer à partir de leur id, ce qui permet d'agir sur ces instances même si elles ont été créées via leur définition XML :

 
Sélectionnez
TextView texte = (TextView)findViewById(R.id.le_texte);
texte.setText("Here we go !");

II-C-1. Les chaines

Les chaines constantes de l'application sont situées dans res/values/strings.xml. L'externalisation des chaines permettra de réaliser l'internationalisation de l'application. Voici un exemple :

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<resources>
    <string name="hello">Hello Hello JFL !</string>
    <string name="app_name">AndroJF</string>
</resources>

La récupération de la chaine se fait via le code :

 
Sélectionnez
Resources res = getResources();
String hw = res.getString(R.string.hello);
Image non disponible

II-C-2. Internationalisation

Le système de ressources permet de gérer très facilement l'internationalisation d'une application. Il suffit de créer des répertoires values-XXXX est le code de la langue que l'on souhaite implanter. On place alors dans ce sous-répertoire le fichier xml strings.xml contenant les chaines traduites associées aux mêmes clefs que dans values/strings.xml. On obtient par exemple pour les langues es et fr l'arborescence :

 
Sélectionnez
MyProject/
  res/
    values/
      strings.xml
    values-es/
      strings.xml
    values-fr/
      strings.xml

Android chargera le fichier de ressources approprié en fonction de la langue du système.

II-C-3. Autres valeurs simples

Plusieurs fichiers XML peuvent être placés dans res/values. Cela permet de définir des chaines, des couleurs, des tableaux. L'assistant de création permet de créer de nouveaux fichiers de ressources contenant des valeurs simples, comme un tableau de chaines :

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<resources>
<string-array name="test">
    <item>it1</item>
    <item>it2</item>
</string-array>
</resources>
Image non disponible

II-C-4. Autres ressources

D'autres ressources sont spécifiables dans res :

• les menus ;

• les images (R.drawable) ;

• des dimensions (R.dimen) ;

• des couleurs (R.color).

II-D. Les activités

Une application Android étant hébergée sur un système embarqué, le cycle de vie d'une application ressemble à celle d'une application Java ME. L'activité peut passer des états :

  • démarrage -> actif : détient le focus et est démarré (onStart invoqué) ;
  • actif -> suspendue : ne détient plus le focus (onPause invoqué) ;
  • suspendue -> actif : onResume invoqué ;
  • suspendue -> détruit : onDestroy invoqué ;
 
Sélectionnez
public class Main extends Activity {
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.acceuil); }
    protected void onDestroy() {
        super.onDestroy(); }
    protected void onPause() {
        super.onPause(); }
    protected void onResume() {
        super.onResume(); }
    protected void onStart() {
        super.onStart(); }
    protected void onStop() {
        super.onStop(); } }

II-D-1. Sauvegarde des interfaces d'activité

L'objet Bundle passé en paramètre de la méthode onCreate permet de restaurer les valeurs des interfaces d'une activité qui a été déchargée de la mémoire. En effet, lorsque l'on appuie par exemple sur la touche Home, en revenant sur le bureau, Android peut-être amené à décharger les éléments graphiques de la mémoire pour gagner des ressources. Si l'on rebascule sur l'application (appui long sur Home), l'application peut avoir perdu les valeurs saisies dans les zones de texte.

Pour forcer Android à décharger les valeurs, il est possible d'aller dans « Development tools > Development Settings » et de cocher « Immediately destroy activities ».

Si une zone de texte n'a pas d'identifiant, Android ne pourra pas la sauver et elle ne pourra pas être restaurée à partir de l'objet Bundle.

Si l'application est complètement détruite (tuée), rien n'est restauré.

Le code suivant permet de visualiser le déclenchement des sauvegardes :

 
Sélectionnez
protected void onSaveInstanceState(Bundle outState) {
    super.onSaveInstanceState(outState);
    Toast.makeText(this, "Sauvegarde !", Toast.LENGTH_LONG).show();
}

II-D-2. Démonstration

III. Interfaces graphiques

III-A. Vues et gabarits

Les éléments graphiques héritent de la classe View. On peut regrouper des éléments graphiques dans une ViewGroup. Des ViewGroup particuliers sont prédéfinis : ce sont des gabarits (layout) qui proposent une prédisposition des objets graphiques :

  • LinearLayout : dispose les éléments de gauche à droite ou du haut vers le bas ;
  • RelativeLayout : les éléments enfants sont placés les uns par rapport aux autres ;
  • TableLayout : disposition matricielle ;
  • FrameLayout : disposition en haut à gauche en empilant les éléments.

Les déclarations se font principalement en XML, ce qui évite de passer par les instanciations Java.

III-A-1. Attributs des gabarits

Les attributs des gabarits permettent de spécifier des attributs supplémentaires. Les plus importants sont :

  • android:layout_width et android:layout_height :
    • ="fill_parent" : l'élément remplit tout l'élément parent,
    • ="wrap_content" : prend la place minimum nécessaire à l'affichage ;
  • android:orientation : définit l'orientation d'empilement ;
  • android:gravity : définit l'alignement des éléments.

Voici un exemple de LinearLayout :

 
Sélectionnez
<LinearLayout xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
  android:orientation="vertical"
  android:layout_width="fill_parent"
  android:layout_height="fill_parent"
  android:gravity="center"
  android:id="@+id/accueilid"
>
</LinearLayout>

III-A-2. L'interface comme ressource

Une interface graphique définie en XML sera aussi générée comme une ressource dans la classe statique R. Le nom du fichier XML, par exemple accueil.xml permet de retrouver le layout dans le code Java au travers de R.layout.accueil.

Ainsi, pour associer la première vue graphique à l'activité principale de l'application, il faut faire :

 
Sélectionnez
public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
    super.onCreate(savedInstanceState);
    setContentView(R.layout.acceuil);
}

Le layout reste modifiable au travers du code, comme tous les autres objets graphiques. Pour cela, il est important de spécifier un id dans la définition XML du gabarit (android:id="@+id/accueilid"). Cette remarque est aussi valable pour tous les autres objets graphiques. Ainsi, on peut accéder à cet élément par son id et agir dessus au travers du code Java :

 
Sélectionnez
LinearLayout l = (LinearLayout)findViewById(R.id.accueilid);
l.setBackgroundColor(Color.BLACK);

III-B. Les éléments graphiques

Un gabarit peut contenir des éléments graphiques, ou d'autres gabarits. On retrouve le même principe que les tableaux imbriqués de l'HTML.

Les interfaces peuvent aussi inclure d'autres interfaces, permettant de factoriser des morceaux d'interface. On utilise dans ce cas le mot-clef include :

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<LinearLayout xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    android:orientation="vertical"
    android:layout_width="fill_parent"
    android:layout_height="fill_parent"
    >
<include android:id="@+id/include01"
         android:layout_width="wrap_content"
         android:layout_height="wrap_content"
         layout="@layout/acceuil"
         ></include>
</LinearLayout>

III-B-1. Les labels de texte

En XML :

 
Sélectionnez
<TextView
  android:id="@+id/le_texte"
  android:layout_width="wrap_content"
  android:layout_height="wrap_content"
  android:text="@string/hello"
  android:layout_gravity="center"
  />

Par la programmation :

 
Sélectionnez
public class Activity2 extends Activity {
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        LinearLayout gabarit = new LinearLayout(this);
        gabarit.setGravity(Gravity.CENTER); // centrer les éléments graphiques
        gabarit.setOrientation(LinearLayout.VERTICAL); // empiler vers le bas !
        TextView texte = new TextView(this);
        texte.setText("Programming creation of interface !");
        gabarit.addView(texte);
        setContentView(gabarit);
} }

III-B-2. Les zones de texte

En XML :

 
Sélectionnez
<EditText android:text=""
          android:id="@+id/EditText01"
          android:layout_width="fill_parent"
          android:layout_height="wrap_content">
</EditText>

Par la programmation :

 
Sélectionnez
EditText edit = new EditText(this);
edit.setText("Edit me");
gabarit.addView(edit);
edit.addTextChangedListener(new TextWatcher() {
    @Override
    public void onTextChanged(CharSequence s, int start,
                               int before, int count) {
        // do something here
    }
);

III-B-3. Les images

En XML :

 
Sélectionnez
<ImageView
  android:id="@+id/logoEnsi"
  android:src="@drawable/ensi"
  android:layout_width="100px"
  android:layout_height="wrap_content"
  android:layout_gravity="center_horizontal"
  ></ImageView>

Par la programmation :

 
Sélectionnez
ImageView image = new ImageView(this);
image.setImageResource(R.drawable.ensi);
gabarit.addView(image);

III-B-4. Les boutons

En XML :

 
Sélectionnez
<Button android:text="Go !"
        android:id="@+id/Button01"
        android:layout_width="wrap_content"
        android:layout_height="wrap_content">
</Button>

La gestion des événements de clic se fait par l'intermédiaire d'un listener :

 
Sélectionnez
Button b = (Button)findViewById(R.id.Button01);
b.setOnClickListener(new OnClickListener() {
    @Override
    public void onClick(View v) {
        Toast.makeText(v.getContext(), "Stop !", Toast.LENGTH_LONG).show();
    }
    });
}

III-B-5. Interface résultat

Ce screenshot montre une interface contenant des TextView, EditText, ImageView, et un bouton (cf. ANX_Interfaces-graphiquesInterfaces graphiques).

Image non disponible

III-B-6. Démonstration

III-C. Positionnement avancé

Pour obtenir une interface agréable, il est souvent nécessaire de réaliser correctement le positionnement des éléments graphiques. La difficulté est d'arriver à programmer un placement qui n'est pas dépendant de l'orientation ou de la taille de l'écran.

Dans [VL], on trouve une explication pour réaliser un placement simple : un texte à gauche et une image à droite de l'écran, alignée avec le texte. Cela peut être particulièrement utile si par exemple on réalise une liste d'items qui contiennent à chaque fois un texte et une icône.

Le principe réside dans l'imbrication de LinearLayout :

  • un premier layout contiendra l'ensemble des éléments. Son orientation doit être horizontal et sa gravité (gravity) center. On inclut ensuite le texte ;
  • puis, l'image étant censée être à droite, il faut créer un LinearLayout consécutif au texte et préciser que la gravité (gravity) est right. Pour aligner les éléments, il faut préciser que la gravité du layout (layout_gravity) est centrée.

III-C-1. Preview du positionnement

Le layout décrit ci-avant ressemble à :

 
Sélectionnez
<LinearLayout xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    android:layout_height="fill_parent" android:orientation="horizontal"
    android:layout_width="fill_parent"
    android:gravity="center">
    <TextView ...></TextView>
    <LinearLayout android:layout_height="wrap_content"
        android:orientation="horizontal"
        android:layout_width="fill_parent"
        android:gravity="right"
        android:layout_gravity="center">
    <Image .../>
</LinearLayout></LinearLayout>

Ce qui produit dans l'interface de preview, en orientation portrait.

Image non disponible

III-D. Les listes

Au sein d'un gabarit, on peut implanter une liste que l'on pourra dérouler si le nombre d'éléments est important. Si l'on souhaite faire une liste plein écran, il suffit de poser un layout linéaire et d'y implanter une ListView. Le XML du gabarit est donc :

 
Sélectionnez
<LinearLayout ...>
<ListView android:id="@+id/listView1" ...>
</ListView></LinearLayout>

Étant donné qu'une liste peut contenir des éléments graphiques divers et variés, les éléments de la liste doivent être insérés dans un ListAdapter et il faut aussi définir le gabarit qui sera utilisé pour afficher chaque élément du ListAdapter. Prenons un exemple simple : une liste de chaines de caractères. Dans ce cas, on crée un nouveau gabarit montexte et on ajoute dynamiquement un ArrayAdapter à la liste listView1. Le gabarit suivant doit être placé dans montexte.xml :

 
Sélectionnez
<TextView ...> </TextView>

Le code de l'application qui crée la liste peut être :

 
Sélectionnez
ListView list = (ListView)findViewById(R.id.listView1);
ArrayAdapter<String> tableau = new ArrayAdapter<String>(list.getContext(),
                                                       R.layout.montexte);
for (int i=0; i<40; i++) {
    tableau.add("coucou " + i); 
}
list.setAdapter(tableau);

III-D-1. Démonstration

III-D-2. Liste de layouts plus complexes

Lorsque les listes contiennent un layout plus complexe qu'un texte, il faut utiliser un autre constructeur de ArrayAdapter (ci-dessous) où resource est l'id du layout à appliquer à chaque ligne et textViewResourceId est l'id de la zone de texte incluse dans ce layout complexe. À chaque entrée de la liste, la vue générée utilisera le layout complexe et la zone de texte contiendra la string passée en argument à la méthode add.

 
Sélectionnez
ArrayAdapter (Context context, int resource, int textViewResourceId)

Le code de l'exemple précédent doit être adapté comme ceci :

 
Sélectionnez
ListView list = (ListView)findViewById(R.id.maliste);
ArrayAdapter<String> tableau = new ArrayAdapter<String>(
                  list.getContext(), R.layout.ligne, R.id.monTexte);
for (int i=0; i<40; i++) {
    tableau.add("coucou " + i);
}
list.setAdapter(tableau);

Avec le layout de liste suivant (ligne.xml) :

 
Sélectionnez
<LinearLayout ...>
    <TextView ... android:id="@+id/monTexte"/>
    <LinearLayout> <ImageView /> </LinearLayout>
</LinearLayout>

III-D-3. Interface résultat

III-E. Les onglets

La réalisation d'onglets permet de mieux utiliser l'espace réduit de l'écran. Pour réaliser les onglets, il faut suivre une structure très particulière pour le gabarit. Les différents onglets sont ensuite créés dynamiquement par le code, en associant à chaque onglet l'activité correspondante.

La définition du gabarit doit être la suivante :

 
Sélectionnez
<TabHost android:id="@android:id/tabhost" android:layout_width="fill_parent"
         android:layout_height="fill_parent"
         xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android">
  <LinearLayout android:padding="5dp" android:layout_width="fill_parent"
                android:layout_height="fill_parent"
                android:orientation="vertical">
      <TabWidget android:id="@android:id/tabs" android:layout_width="fill_parent"
                 android:layout_height="wrap_content"/>
      <FrameLayout android:id="@android:id/tabcontent"
                   android:layout_width="fill_parent"
                   android:layout_height="fill_parent"
                   android:padding="5dp"/>
  </LinearLayout> </TabHost>

Certains id sont imposés lorsqu'on utilise des onglets :

  • TabHost : android:id= "@android:id/tabhost" ;
  • TabWidget : android:id= "@android:id/tabs" ;
  • FrameLayout : android:id= "@android:id/tabcontent".

III-E-1. Activité et onglets

L'activité qui gère l'ensemble des onglets est une activité spéciale héritant de TabActivity. Le gabarit précédent est donc associé à une classe à définir héritant de TabActivity :

 
Sélectionnez
public class AndroTabs2Activity extends TabActivity {
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        ...

Chaque onglet contient, dans sa partie du bas, une activité qu'il convient de créer. Pour chaque activité, il faut donc définir une classe d'activité et lui associer son gabarit :

 
Sélectionnez
public class ActivityOnglet1 extends Activity {
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.onglet1);
}}
 
Sélectionnez
<LinearLayout ...> <!-- onglet1.xml -->
    <RatingBar android:id="@+id/ratingBar1" android:layout_width="wrap_content"
             android:layout_height="wrap_content"></RatingBar>
    <SeekBar android:layout_height="wrap_content" android:id="@+id/seekBar1"
             android:layout_width="fill_parent"></SeekBar>
</LinearLayout>

III-E-2. Créer les onglets

Ensuite, dans l'activité principale héritant de TabActivity, il faut créer dynamiquement les onglets et les remplir :

 
Sélectionnez
TabHost tabHost = getTabHost();
TabHost.TabSpec spec;
Intent intent;
// Création de l'intent lancant l'activité de l'onglet
intent = new Intent().setClass(this, ActivityOnglet1.class);
// Création dynamique d'une configuration pour l'onglet 1
spec = tabHost.newTabSpec("Onglet 1");
spec.setContent(intent); // Associer l'intent à l'onglet
spec.setIndicator("Onglet 1"); // Ajouter un texte dans l'onglet
tabHost.addTab(spec); // Ajout de l'onglet
...
// Choisir l'onglet par défaut
tabHost.setCurrentTab(0);

Sans oublier de déclarer les activités dans le Manifest :

 
Sélectionnez
<activity android:name="ActivityOnglet1"></activity>
<activity android:name="ActivityOnglet2"></activity>

III-E-3. Démonstration

IV. Les Intents

IV-A. Principe des Intents

Les Intents permettent de gérer l'envoi et la réception de messages afin de faire coopérer les applications.

Le but des Intents est de déléguer une action à un autre composant, une autre application ou une autre activité de l'application courante.

Un objet Intent contient les informations suivantes :

  • le nom du composant ciblé (facultatif) ;
  • l'action à réaliser, sous la forme de chaines de caractères ;
  • les données : contenu MIME et URI ;
  • des données supplémentaires sous la forme de paires clef/valeur ;
  • une catégorie pour cibler un type d'application ;
  • des drapeaux (informations supplémentaires).

On peut envoyer des Intents informatifs pour faire passer des messages. Mais on peut aussi envoyer des Intents servant à lancer une nouvelle activité.

IV-B. Intents pour une nouvelle activité

Il y a plusieurs façons de créer l'objet de type Intent qui permettra de lancer une nouvelle activité. Si l'on passe la main à une activité interne à l'application, on peut créer l'Intent et passer la classe de l'activité ciblée par l'Intent :

 
Sélectionnez
Intent login = new Intent(this, GiveLogin.class);
startActivity(login);

Le premier paramètre de construction de l'Intent est en fait le contexte de l'application. Dans certains cas, il ne faut pas mettre this mais faire appel à getApplicationContext() si l'objet manipulant l'Intent n'hérite pas de Context.

S'il s'agit de passer la main à une autre application, on donne au constructeur de l'Intent les données et l'URI cible : l'OS est chargé de trouver une application pouvant répondre à l'Intent.

 
Sélectionnez
Button b = (Button)findViewById(R.id.Button01);
b.setOnClickListener(new OnClickListener() {
    public void onClick(View v) {
        Uri telnumber = Uri.parse("tel:0248484000");
        Intent call = new Intent(Intent.ACTION_DIAL, telnumber);
        startActivity(call);
    }
});

Sans oublier de déclarer la nouvelle activité dans le Manifest.

IV-B-1. Retour d'une activité

Lorsque le bouton retour est pressé, l'activité courante prend fin et revient à l'activité précédente. Cela permet par exemple de terminer son appel téléphonique et de revenir à l'activité ayant initié l'appel.

Au sein d'une application, une activité peut vouloir récupérer un code de retour de l'activité « enfant ». On utilise pour cela la méthode startActivityForResult qui envoie un code de retour à l'activité enfant.

Lorsque l'activité parent reprend la main, il devient possible de filtrer le code de retour dans la méthode onActivityResult pour savoir si l'on revient ou pas de l'activité enfant.

L'appel d'un Intent devient donc :

 
Sélectionnez
public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
    Intent login = new Intent(getApplicationContext(), GivePhoneNumber.class);
    startActivityForResult(login,48);
... }

Le filtrage dans la classe parente permet de savoir qui avait appelé cette activité enfant :

 
Sélectionnez
protected void onActivityResult(int requestCode, int resultCode, Intent data)
{
    if (requestCode == 48)
        Toast.makeText(this, "Code de requête récupéré (je sais d'où je viens)",
                       Toast.LENGTH_LONG).show();
}

IV-B-2. Résultat d'une activité

Il est aussi possible de définir un résultat d'activité, avant d'appeler explicitement la fin d'une activité avec la méthode finish(). Dans ce cas, la méthode setResult() permet d'enregistrer un code de retour qu'il sera aussi possible de filtrer dans l'activité parente.

Dans l'activité enfant, on met donc :

 
Sélectionnez
Button finish = (Button)findViewById(R.id.finish);
finish.setOnClickListener(new OnClickListener() {
    @Override
    public void onClick(View v) {
        setResult(50);
        finish();
}});

Et la classe parente peut filtrer ainsi :

 
Sélectionnez
protected void onActivityResult(int requestCode, int resultCode, Intent data)
{
    if (requestCode == 48)
        Toast.makeText(this, "Code de requête récupéré (je sais d'où je viens)",
                       Toast.LENGTH_LONG).show();
    if (resultCode == 50)
        Toast.makeText(this, "Code de retour ok (on m'a renvoyé le bon code)",
                       Toast.LENGTH_LONG).show();
}

IV-B-3. Principe de la démonstration

IV-B-4. Démonstration

IV-C. Ajouter des informations

Les Intent permettent de transporter des informations à destination de l'activité cible. On appelle ces informations des Extra : les méthodes permettant de les manipuler sont getExtra et putExtra. Lorsqu'on prépare un Intent et que l'on souhaite ajouter une information de type « clef -> valeur » on procède ainsi :

 
Sélectionnez
Intent callactivity2 = new Intent(getApplicationContext(), Activity2.class);
callactivity2.putExtra("login", "jfl");
startActivity(callactivity2);

Du côté de l'activité recevant l'Intent, on récupère l'information de la manière suivante :

 
Sélectionnez
Bundle extras = getIntent().getExtras();
String s = new String(extras.getString("login"));

IV-D. Types d'Intent : actions

Le premier paramètre de construction de l'Intent est le type de l'action véhiculé par cet Intent. Ces types d'actions peuvent être les actions natives du système ou des actions définies par le développeur.

Plusieurs actions natives existent par défaut sur Android. La plus courante est l'action Intent.ACTION_VIEW qui permet d'appeler une application pour visualiser un contenu dont on donne l'URI.

Voici un exemple d'envoi d'e‑mail (issu de [E-mail]). Dans ce cas où l'on utilise l'action native, il faut ajouter des informations supplémentaires à l'aide de putExtra :

 
Sélectionnez
Intent emailIntent = new Intent(android.content.Intent.ACTION_SEND);
String[] recipients = new String[]{"my@email.com", "",};
emailIntent.putExtra(android.content.Intent.EXTRA_EMAIL, recipients);
emailIntent.putExtra(android.content.Intent.EXTRA_SUBJECT, "Test");
emailIntent.putExtra(android.content.Intent.EXTRA_TEXT, "Message");
emailIntent.setType("text/plain");
startActivity(Intent.createChooser(emailIntent, "Send mail..."));
finish();

Pour définir une action personnelle, il suffit de créer une chaine unique :

 
Sélectionnez
Intent monIntent = new Intent("andro.jf.nom_du_message");

IV-D-1. Types d'Intent : catégories

Les catégories d'Intent permettent de grouper les applications par grands types de fonctionnalités (clients e‑mails, navigateurs, players de musique, etc.). Par exemple, on trouve les catégories suivantes qui permettent de lancer :

  • DEFAULT : catégorie par défaut ;
  • BROWSABLE : une activité qui peut être invoquée depuis un clic sur un navigateur web, ce qui permet d'implémenter des nouveaux types de lien, e.g. foo://truc ;
  • APP_MARKET : une activité qui permet de parcourir le market de télécharger des applications ;
  • APP_MUSIC : une activité qui permet de parcourir et jouer de la musique.

IV-E. Broadcaster des informations

Il est aussi possible d'utiliser un objet Intent pour broadcaster un message à but informatif. Ainsi, toutes les applications pourront capturer ce message et récupérer l'information.

 
Sélectionnez
Intent broadcast = new Intent("andro.jf.broadcast");
broadcast.putExtra("extra", "test");
sendBroadcast(broadcast);

La méthode putExtra permet d'enregistrer une paire clef/valeur dans l'Intent. On peut récupérer les données à l'aide de la méthode getExtras dans l'objet Bundle qui est dans l'Intent :

 
Sélectionnez
Bundle extra = intent.getExtras();
String val = extra.getString("extra");

IV-F. Recevoir et filtrer les Intents

Étant donné la multitude de messages véhiculés par des Intent, chaque application doit pouvoir facilement « écouter » les Intents dont elle a besoin. Android dispose d'un système de filtres déclaratifs permettant de définir dans le Manifest des filtres.

Un filtre peut utiliser plusieurs niveaux de filtrage :

  • action : identifie le nom de l'Intent. Pour éviter les collisions, il faut utiliser la convention de nommage de Java ;
  • category : permet de filtrer une catégorie d'action (DEFAULT, BROWSABLE…) ;
  • data : filtre sur les données du message par exemple en utilisant android:host pour filtrer un nom de domaine particulier.

IV-F-1. Filtrage d'un Intent par l'activité

En déclarant un filtre au niveau du tag activity, l'application déclare les types de message qu'elle sait gérer et qui l'invoquent.

 
Sélectionnez
<activity android:name=".Main" android:label="@string/app_name">
  <intent-filter>
    <action android:name="andro.jf.nom_du_message" />
    <category android:name="android.intent.category.DEFAULT" />
  </intent-filter>
</activity>

Ainsi, l'application répond à la sollicitation des Intents envoyés par :

 
Sélectionnez
Button autoinvoc = (Button)findViewById(R.id.autoinvoc);
autoinvoc.setOnClickListener(new OnClickListener() {
    @Override
    public void onClick(View v) {
        Intent intent = new Intent("andro.jf.nom_du_message");
        startActivity(intent);
}});

IV-F-2. Utilisation de catégories pour le filtrage

Les catégories d'Intent évoquées précédemment permettent de répondre à des événements dans un contexte particulier. L'exemple le plus utilisé est l'interception d'un clic lors d'une navigation sur le web ou un protocole particulier est prévu. Par exemple, les liens vers le market sont de la forme market://.

Pour par exemple répondre à un clic sur un lien foo://ensi-bourges.fr/mapage, il faut construire un filtre d'Intent utilisant la catégorie définissant ce qui est « navigable » tout en combinant cette catégorie avec un type d'action signifiant que l'on souhaite « voir » la ressource. Il faut en plus utiliser le tag data dans la construction du filtre :

 
Sélectionnez
<intent-filter>
  <action android:name="android.intent.action.VIEW" />
  <category android:name="android.intent.category.DEFAULT" />
  <category android:name="android.intent.category.BROWSABLE" />
  <data android:scheme="foo" android:host="ensi-bourges.fr"/>
</intent-filter>

L'attribut host définit l'URI de l'autorité (on évite ainsi le fishing). L'attribut scheme définit la partie de gauche de l'URI. On peut ainsi lancer une activité lors d'un clic sur :

 
Sélectionnez
<a href="foo://ensi-bourges.fr/mapage">lien</a>

IV-F-3. Réception par un BroadcastReceiver

Les messages broadcastés par les applications sont réceptionnés par une classe héritant de BroadcastReceiver. Cette classe doit surcharger la méthode onReceive. Dans le Manifest, un filtre doit être inséré dans un tag receiver qui pointe vers la classe se chargeant des messages.

Dans le Manifest :

 
Sélectionnez
<application android:icon="@drawable/icon" android:label="@string/app_name">
  <receiver android:name="MyBroadcastReceiver">
    <intent-filter>
            <action android:name="andro.jf.broadcast" />
            <category android:name="android.intent.category.DEFAULT" />
    </intent-filter>
  </receiver>
</application>

La classe héritant de BroadcastReceiver :

 
Sélectionnez
public final class MyBroadcastReceiver extends BroadcastReceiver {
    @Override
    public void onReceive(Context context, Intent intent) {
        Bundle extra = intent.getExtras();
        if (extra != null)
        {
            String val = extra.getString("extra");
            Toast.makeText(context, "Broadcast message received: " + val,
                           Toast.LENGTH_SHORT).show();
}}}

IV-F-4. Récepteur d'Intent dynamique

Il est possible de créer un récepteur et d'installer le filtre correspondant dynamiquement.

 
Sélectionnez
private MyBroadcastReceiverDyn myreceiver;
public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
    // Broadcast receiver dynamique
    myreceiver = new MyBroadcastReceiverDyn();
    IntentFilter filtre = new IntentFilter("andro.jf.broadcast");
    registerReceiver(myreceiver, filtre);
}

Lorsque ce receiver n'est plus utile, il faut le désenregistrer pour ainsi libérer les ressources :

 
Sélectionnez
unregisterReceiver(myreceiver);

C'est particulièrement important puisqu'un filtre de réception reste actif même si l'application est éteinte (elle peut être relancée si un message la concernant survient).

IV-F-5. Les messages natifs

Un certain nombre de messages sont diffusés par l'OS :

  • ACTION_BOOT_COMPLETED : diffusé lorsque le système a fini son boot ;
  • ACTION_SHUTDOWN : diffusé lorsque le système est en cours d'extinction ;
  • ACTION_SCREEN_ON/OFF : allumage/extinction de l'écran ;
  • ACTION_POWER_CONNECTED/DISCONNECTED : connexion/perte de l'alimentation ;
  • ACTION_TIME_TICK : une notification envoyée toutes les minutes ;
  • ACTION_USER_PRESENT : notification reçue lorsque l'utilisateur délocke son téléphone.

Tous les messages de broadcast se trouvent dans la documentation des Intents.

D'autres actions permettent de lancer des applications tierces pour déléguer un traitement :

  • ACTION_CALL (ANSWER, DIAL) : passer/réceptionner/afficher un appel ;
  • ACTION_SEND : envoyer des données par SMS ou e-mail ;
  • ACTION_WEB_SEARCH : rechercher sur internet.

IV-F-6. Principe de la Démonstration

Image non disponible

IV-F-7. Démonstration

V. Persistance des données

V-A. Différentes persistances

Android fournit plusieurs méthodes pour faire persister les données applicatives :

  • la persistance des données de l'activité (cf Le SDK AndroidLe SDK Android) ;
  • un mécanisme de sauvegarde clef/valeur, utilisé pour les fichiers de préférences (appelés préférences partagées) ;
  • des entrées sorties de type fichier ;
  • une base de données basée sur SQLite.

La persistance des données des activités est gérée par l'objet Bundle qui permet de restaurer les View qui possèdent un id. S'il est nécessaire de réaliser une sauvegarde plus personnalisée, il suffit de recoder les méthodes onSaveInstanceState et onCreate et d'utiliser les méthodes qui permettent de lire/écrire des données sur l'objet Bundle.

Android fournit aussi automatiquement, la persistance du chemin de navigation de l'utilisateur, ce qui le renvoie à la bonne activité lorsqu'il appuie sur la touche Retour.

V-B. Préférences partagées

La classe SharedPreferences permet de gérer des paires de clef/valeur associées à une activité. On récupère un tel objet par l'appel à getPreferences :

 
Sélectionnez
SharedPreferences prefs = getPreferences(Context.MODE_PRIVATE);
String nom = prefs.getString("login", null);
Long nom = prefs.getLong("taille", null);

La méthode getPreferences(int) appelle en fait getPreferences(String, int) à partir du nom de la classe de l'activité courante. Le mode MODE_PRIVATE restreint l'accès au fichier créé à l'application. Les modes d'accès MODE_WORLD_READABLE et MODE_WORLD_WRITABLE permettent aux autres applications de lire/écrire ce fichier.

L'intérêt d'utiliser le système de préférences prévu par Android réside dans le fait que l'interface graphique associée à la modification des préférences est déjà programmée : pas besoin de créer l'interface de l'activité pour cela. L'interface sera générée automatiquement par Android et peut ressembler par exemple à cela :

Image non disponible

V-B-1. Représentation XML d'un menu de préférences

Une activité spécifique a été programmée pour réaliser un écran d'édition de préférences. Il s'agit de PreferenceActivity. À partir d'une description XML des préférences, la classe permet d'afficher un écran composé de modificateurs pour chaque type de préférences déclarées.

Voici un exemple de déclarations de préférences XML, à stocker dans res/xml/preferences.xml :

 
Sélectionnez
<PreferenceScreen
      xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
      android:key="first_preferencescreen">
  <CheckBoxPreference
        android:key="wifi enabled"
        android:title="WiFi" />
  <PreferenceScreen
        android:key="second_preferencescreen"
        android:title="WiFi settings">
    <CheckBoxPreference
          android:key="prefer wifi"
          android:title="Prefer WiFi" />
    ... other preferences here ...
  </PreferenceScreen>
</PreferenceScreen>

V-B-2. Activité d'édition de préférences

Pour afficher l'écran d'édition des préférences correspondant à sa description XML, il faut créer une nouvelle activité qui hérite de PreferenceActivity et simplement appeler la méthode addPreferencesFromResource en donnant l'id de la description XML :

 
Sélectionnez
public class MyPrefs extends PreferenceActivity {
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        addPreferencesFromResource(R.xml.preferences);
}}

Pour lancer cette activité, on crée un bouton et un Intent correspondant.

V-B-3. Attributs des préférences

Les attributs suivants sont utiles :

  • android:title : la string apparaissant comme nom de la préférence ;
  • android:summary : une phrase permettant d'expliciter la préférence ;
  • android:key : la clef pour l'enregistrement de la préférence.

Pour accéder aux valeurs des préférences, on utilise la méthode getDefaultSharedPreferences sur la classe PreferenceManager. C'est la clef spécifiée par l'attribut android:key qui est utilisée pour récupérer la valeur choisie par l'utilisateur.

 
Sélectionnez
SharedPreferences prefs = PreferenceManager.getDefaultSharedPreferences(getApplicationContext());
String login = prefs.getString("login","");

Des attributs spécifiques à certains types de préférences peuvent être utilisés, par exemple android:summaryOn pour les cases à cocher qui donne la chaine à afficher lorsque la préférence est cochée. On peut faire dépendre une préférence d'une autre, à l'aide de l'attribut android:dependency.

Par exemple, on peut spécifier dans cet attribut le nom de la clef d'une préférence de type case à cocher :

 
Sélectionnez
<CheckBoxPreference android:key="wifi" ... />
<EditTextPreference android:dependency="wifi" ... />

V-B-4. Préférences : toggle et texte

Une case à cocher se fait à l'aide de CheckBoxPreference :

 
Sélectionnez
<CheckBoxPreference android:key="wifi"
  android:title="Utiliser le wifi"
  android:summary="Synchronise l'application via le wifi."
  android:summaryOn="L'application se synchronise via le wifi."
  android:summaryOff="L'application ne se synchronise pas."
/>

Un champ texte est saisi via EditTextPreference :

 
Sélectionnez
<EditTextPreference android:key="login&"
  android:title="Login utilisateur"
  android:summary="Renseigner son login d'authentification."
  android:dialogTitle="Veuillez saisir votre login"
/>
Image non disponible

V-B-5. Préférences : listes

Une entrée de préférence peut être liée à une liste de paires de clef-valeur dans les ressources :

 
Sélectionnez
<resources>
 
    <array name="key"> <!-- Petite=1, Moyenne=5, Grande=20 -->
        <item>"Petite"</item>
        <item>"Moyenne"</item>
        <item>"Grande"</item>
    </array>
    <array name="value">
        <item>"1"</item>
        <item>"5"</item>
        <item>"20"</item>
    </array>
</resources>

qui se déclare dans le menu de préférences :

 
Sélectionnez
<ListPreference android:title="Vitesse"
  android:key="vitesse"
  android:entries="@array/key"
  android:entryValues="@array/value"
  android:dialogTitle="Choisir la vitesse:"
  android:persistent="true">
</ListPreference>

Lorsque l'on choisit la valeur « Petite », la préférence vitesse est associée à « 1 ».

V-B-6. Écriture de préférences

Il est aussi possible d'écraser des préférences par le code, par exemple si une action fait changer le paramétrage de l'application ou si l'on reçoit le paramétrage par le réseau.

L'écriture de préférences est plus complexe : elle passe au travers d'un éditeur qui doit réaliser un commit des modifications (commit atomique, pour éviter un mix entre plusieurs écritures simultanées) :

 
Sélectionnez
SharedPreferences prefs = getPreferences(Context.MODE_PRIVATE);
Editor editor = prefs.edit();
editor.putString("login", "jf");
editor.commit();

Il est même possible de réagir à un changement de préférences en installant un écouteur sur celles-ci :

 
Sélectionnez
prefs.registerOnSharedPreferenceChangeListener(
    new OnSharedPreferenceChanged () {
    ...
});

V-B-7. Démonstration

V-C. Les fichiers

Android fournit aussi un accès classique au système de fichier pour tous les cas qui ne sont pas couverts par les préférences ou la persistance des activités, c'est-à-dire de nombreux cas. Le choix de Google est de s'appuyer sur les classes classiques de Java EE tout en simplifiant la gestion des permissions et des fichiers embarqués dans l'application.

Pour la gestion des permissions, on retrouve comme pour les préférences les constantes MODE__PRIVATE et MODE_WORLD_READABLE/WRITABLE à passer en paramètre de l'ouverture du fichier. En utilisant ces constantes comme un masque, on peut ajouter | MODE_APPEND pour ajouter des données.

 
Sélectionnez
try {
    FileOutputStream out = openFileOutputStream("fichier", MODE_PRIVATE);
    ...
} catch (FileNotFoundException e) { ... }

Les ressources permettent aussi de récupérer un fichier embarqué dans l'application :

 
Sélectionnez
Resources res = getResources();
InputStream is = res.openRawResource(R.raw.fichier);

À noter : les fichiers sont à éviter. Mieux vaut alléger l'application au maximum et prévoir le téléchargement de ressources nécessaires et l'utilisation de fournisseurs de contenu.

V-D. BDD SQLite

Android dispose d'une base de données relationnelle basée sur SQLite. Même si la base doit être utilisée avec parcimonie, cela fournit un moyen efficace de gérer une petite quantité de données.

[DBSQL] présente un exemple de création d'une base de données, ce qui se fait en héritant de SQLiteOpenHelper :

 
Sélectionnez
public class DictionaryOpenHelper extends SQLiteOpenHelper {
    private static final int DATABASE_VERSION = 2;
    private static final String DICTIONARY_TABLE_NAME = "dictionary";
    private static final String DICTIONARY_TABLE_CREATE =
        "CREATE TABLE " + DICTIONARY_TABLE_NAME + " (" +
        KEY_WORD + " TEXT, " +
        KEY_DEFINITION + " TEXT);";
    DictionaryOpenHelper(Context context) {
        super(context, DATABASE_NAME, null, DATABASE_VERSION);
    }
    @Override
    public void onCreate(SQLiteDatabase db) {
        db.execSQL(DICTIONARY_TABLE_CREATE);
    }
}

V-D-1. Lecture/Écriture dans la BDD

Pour réaliser des écritures ou lectures, on utilise les méthodes getWritableDatabase() et getReadableDatabase() qui renvoient une instance de SQLiteDatabase. Sur cet objet, une requête peut être exécutée au travers de la méthode query() :

 
Sélectionnez
public Cursor query (boolean distinct, String table, String[] columns,
                     String selection, String[] selectionArgs, String groupBy,
                     String having, String orderBy, String limit)

L'objet de type Cursor permet de traiter la réponse (en lecture ou écriture), par exemple :

  • getCount() : nombre de lignes de la réponse ;
  • moveToFirst() : déplace le curseur de réponse à la première ligne ;
  • getInt(int columnIndex) : retourne la valeur (int) de la colonne passée en paramètre ;
  • getString(int columnIndex) : retourne la valeur (String) de la colonne passée en paramètre ;
  • moveToNext() : avance à la ligne suivante ;
  • getColumnName(int) : donne le nom de la colonne désignée par l'index.

V-E. XML

[XML] Sans surprise, Android fournit plusieurs parsers XML (Pull parser, Document parser, Push parser).

SAX et DOM sont disponibles. L'API de streaming (StAX) n'est pas disponible (mais pourrait le devenir).

Cependant, une bibliothèque équivalente est disponible : XmlPullParser. Voici un exemple simple :

 
Sélectionnez
String s = new String("<plop><blup attr=\"45\">Coucou !</blup></plop>");
InputStream f = new ByteArrayInputStream(s.getBytes());
XmlPullParser parser = Xml.newPullParser();
try {
    // auto-detect the encoding from the stream
    parser.setInput(f, null);
    parser.next();
    Toast.makeText(this, parser.getName(), Toast.LENGTH_LONG).show();
    parser.next();
    Toast.makeText(this, parser.getName(), Toast.LENGTH_LONG).show();
    Toast.makeText(this, parser.getAttributeValue(null, "attr"),
                                  Toast.LENGTH_LONG).show();
    parser.nextText();
    Toast.makeText(this, parser.getText(), Toast.LENGTH_LONG).show();
} ...

Vidéo

V-E-1. SAX parser

SAX s'utilise très classiquement, comme en Java SE. Voici un exemple attaquant du XML au travers d'une connexion http :

 
Sélectionnez
URI u = new URI("https://www.site.com/api/xml/list?apikey=845ef");
DefaultHttpClient httpclient = new DefaultHttpClient();
HttpGet httpget = new HttpGet(u);
HttpResponse response = httpclient.execute(httpget);
HttpEntity entity = response.getEntity();
InputStream stream = entity.getContent();
InputSource source = new InputSource(stream);
SAXParserFactory spf = SAXParserFactory.newInstance();
SAXParser sp = spf.newSAXParser();
XMLReader xr = sp.getXMLReader();
DefaultHandler handler = new DefaultHandler() {
    @Override
    public void startElement(String uri, String localName,
                String qName, Attributes attributes) throws SAXException {
        Vector monitors = new Vector();
        if (localName.equals("monitor")) {
            monitors.add(attributes.getValue("displayname"));
    }}
};
xr.setContentHandler(handler);
xr.parse(source);

V-E-2. DOM parser

Enfin, le parser DOM permet de naviguer assez facilement dans la représentation arborescente du document XML. L'exemple suivant permet de chercher tous les tags « monitor » dans les sous-tags de la racine.

 
Sélectionnez
DocumentBuilderFactory factory = DocumentBuilderFactory.newInstance();
try {
    DocumentBuilder builder = factory.newDocumentBuilder();
    Document dom = builder.parse(source);
    Element root = dom.getDocumentElement();
    // Récupère tous les tags du descendant de la racine s'appelant monitor
    NodeList items = root.getElementsByTagName("monitor");
    for (int i=0;i<items.getLength();i++){
        Node item = items.item(i);
        // Traitement:
        // item.getNodeName()
        // item.getTextContent()
        // item.getAttributes()
        ...
    }
} catch (...)

VI. Programmation concurrente

VI-A. Composants d'une application

Une application Android n'est pas qu'une simple activité. Dans de nombreux cas, une application Android est amenée à tirer parti de la programmation concurrente afin de réaliser des tâches parallèles.

Dans ce chapitre, on s'intéresse à la notion de processus :

  • processus « lourd » appelé par la suite « processus » ;
  • processus « léger » appelé par la suite thread.

Une fois ces deux notions présentées, nous verrons comment réaliser des tâches particulières qui sont souvent concurrentes à l'activité principale. Ces tâches s'appuient principalement sur les threads, mais aussi sur un nouveau composant d'une application appelé « service ».

VI-B. Processus

[PT] Par défaut, une application Android s'exécute dans un processus unique, le processus dit « principal ».

L'interface graphique s'exécute, elle aussi, au travers de ce processus principal. Ainsi, plus une application réalisera de traitements, plus la gestion de la programmation devient délicate, car on peut arriver très rapidement à des problèmes de blocage de l'interface graphique par exemple.

Il est possible de séparer les composants d'une application en plusieurs processus. Ces composants sont les codes attachés aux tags <activity>, <service>, <receiver>, et <provider> de l'application. Par défaut, l'application (tag <application>) s'exécute dans le processus principal portant le même nom que le package de l'application. Bien que cela soit inutile, on peut le préciser dans le Manifest à l'aide de l'attribut android:process, par exemple :

 
Sélectionnez
<application android:process="andro.jf">

Les sous-tags du manifest, c'est-à-dire les composants de l'application héritent de cet attribut et s'exécutent donc dans le même processus. Si l'on souhaite créer un nouveau processus indépendant, on peut utiliser l'attribut android:process en préfixant le nom du processus par « : », par exemple :

 
Sélectionnez
<service android:name=".AndroService" android:process=":p2">

Pour cet exemple, le service et l'application sont indépendants. L'interface graphique pourra s'afficher indépendamment.

VI-B-1. Vie des processus

Android peut devoir arrêter un processus à cause d'autres processus qui requièrent plus d'importance.

Par exemple, un service peut être détruit, car une application gourmande en ressources (navigateur web) occupe de plus en plus de mémoire. Plus classiquement, le processus affecté à une activité qui n'est plus visible a de grandes chances d'être détruit.

Ainsi, une hiérarchie permet de classer le niveau d'importance des processus :

  1. Processus en avant-plan (activité en interaction utilisateur, service attaché à cette activité, BroadCastReceiver exécutant onReceive()) ;
  2. Processus visible : il n'interagit pas avec l'utilisateur, mais peut influer sur ce que l'on voit à l'écran (activité ayant affiché une boite de dialogue (onPause() a été appelé), service lié à ces activités « visibles ») ;
  3. Processus de service ;
  4. Processus tâche de fond (activité non visible [onStop() a été appelé]) ;
  5. Processus vide (ne comporte plus de composants actifs, gardé pour des raisons de cache).

Ainsi, il faut préférer l'utilisation d'un service à la création d'un thread pour accomplir une tâche longue, par exemple l'upload d'une image. On garantit ainsi d'avoir le niveau 3 pour cette opération, même si l'utilisateur quitte l'application ayant initié l'upload.

VI-C. Threads

Dans le processus principal, le système crée un thread d'exécution pour l'application : le thread principal. Il est, entre autres, responsable de l'interface graphique et des messages/notifications/événements entre composants graphiques. Par exemple, l'événement générant l'exécution de onKeyDown() s'exécute dans ce thread.

Ainsi, si l'application doit effectuer des traitements longs, elle doit éviter de les faire dans ce thread.

Cependant, il est interdit d'effectuer des opérations sur l'interface graphique en dehors du thread principal (aussi appelé UI thread), ce qui se résume dans la documentation sur les threads par deux règles :

  • Do not block the UI thread ;
  • Do not access the Android UI toolkit from outside the UI thread.

L'exemple à ne pas faire est donné dans la documentation et recopié ci-dessous. Le comportement est imprévisible, car le toolkit graphique n'est pas thread-safe.

 
Sélectionnez
public void onClick(View v) { // DO NOT DO THIS !
    new Thread(new Runnable() {
        public void run() {
            Bitmap b = loadImageFromNetwork("http://example.com/image.png");
            mImageView.setImageBitmap(b);
        }
    }).start();
}

VI-C-1. Threads et interface graphique

Android fournit des méthodes pour résoudre le problème précédemment évoqué. Il s'agit de créer des objets exécutables dont la partie affectant l'interface graphique n'est pas exécutée, mais déléguée à l'UI thread pour exécution ultérieure.

Par exemple, un appel à la méthode View.post(Runnable) permet de réaliser cela et donne, pour l'exemple précédent :

 
Sélectionnez
public void onClick(View v) {
    new Thread(new Runnable() {
        public void run() {
            final Bitmap bitmap = loadImageFromNetwork("http://example.com/image.png");
            mImageView.post(new Runnable() {
                public void run() {
                    mImageView.setImageBitmap(bitmap);
                }
            });
        }
    }).start();
}

La documentation donne les quelques méthodes utiles pour ces cas délicats :

  • Activity.runOnUiThread(Runnable) ;
  • View.post(Runnable) ;
  • View.postDelayed(Runnable, long).

VI-D. Services

La structure d'une classe de services ressemble à une activité. Pour réaliser un service, on hérite de la classe Service et on implémente les méthodes de création/démarrage/arrêt du service. La nouvelle méthode qu'il faut implémenter ici est onBind qui permet aux IPC de faire des appels à des méthodes distantes.

 
Sélectionnez
public class MyService extends Service {
    public void onCreate() {
        // Création du service
    }
    public void onDestroy() {
        // Destruction du service
    }
    @deprecated // utile pour les versions antérieures d'Android 2.0
    public void onStart(Intent intent, int startId) {
        // Démarrage du service
    }
    public int onStartCommand(Intent intent, int flags, int startId) {
        // Démarrage du service
        return START_STICKY;
    }
    public IBinder onBind(Intent arg0) {
        return null;
}}

Le service se déclare dans le Manifest dans le tag application :

 
Sélectionnez
<service android:name=".MyService"/>

VI-D-1. Démarrer/arrêter un service

Les Intents fournissent un moyen de démarrer/arrêter un service en utilisant le nom de la classe du service ou un identifiant d'action :

 
Sélectionnez
startService(new Intent(this, AndroService.class));
stopService(new Intent(this, AndroService.class));
startService(new Intent("andro.jf.manageServiceAction"));

Ces méthodes sont à invoquer dans l'activité de l'application développée. On dit alors que le service est local à l'application : il va même s'exécuter dans le thread de l'application. Un bouton de démarrage d'un service local est simple à coder :

 
Sélectionnez
Button b = (Button) findViewById(R.id.button1);
b.setOnClickListener(new OnClickListener() {
    public void onClick(View v) {
        Intent startService = new Intent("andro.jf.manageServiceAction");
        startService(startService);
    }
});

VI-D-2. Auto démarrage d'un service

Il est aussi possible de faire démarrer un service au démarrage du système. Pour cela, il faut créer un BroadcastReceiver qui va réagir à l'action BOOT_COMPLETED et lancer l'Intent au travers de la méthode startService.

Le Manifest contient donc :

 
Sélectionnez
<application android:icon="@drawable/icon" android:label="@string/app_name">
  <service android:name=".AndroService"></service>
  <receiver android:name=".AutoStart">
    <intent-filter>
      <action android:name="android.intent.action.BOOT_COMPLETED" />
    </intent-filter>
  </receiver>
</application>

Et la classe AutoStart doit être :

 
Sélectionnez
public class AutoStart extends BroadcastReceiver {
    public void onReceive(Context context, Intent intent) {
        Intent startServiceIntent = new Intent(context, AndroService.class);
        context.startService(startServiceIntent);
    }
}

VI-D-3. onStartCommand()

Un problème subsiste après que l'application a démarré le service. Typiquement, le service démarré exécute onCreate() puis onStart() qui va par exemple lancer un Thread pour réaliser la tâche de fond. Si le service doit être détruit par la plate-forme (pour récupérer de la mémoire), puis est récréé, seule la méthode onCreate() est appelée [API-service].

Afin de résoudre le problème précédent, une nouvelle méthode a fait son apparition dans les versions ultérieures à la version 5 de l'API. La méthode onStartCommand() est très similaire à onStart(), mais cette méthode renvoie un entier qui permet d'indiquer au système ce qu'il faut faire au moment de la réinstanciation du service, si celui-ci a dû être arrêté. La méthode peut renvoyer (cf []) :

  • START_STICKY : le comportement est similaire aux API<5. Si le service est tué, il est ensuite redémarré. Cependant, le système prend soin d'appeler à nouveau la méthode onStartCommand(Intent intent) avec un Intent null, ce qui permet le service qui vient d'être démarré après un kill du système ;
  • START_NOT_STICKY : le service n'est pas redémarré en cas de kill du système. C'est utile lorsque le service réagit à l'envoi d'un Intent unique, par exemple une alarme qui envoie un Intent toutes les 15 minutes ;
  • START_REDELIVER_INTENT : similaire à START_NOT_STICKY avec en plus le rejoue d'un Intent si le service n'a pas pu finir de le traiter et d'appeler stopSelf().

Dans les versions ultérieures à l'API 5, la commande onStart() se comporte comme onStartCommand() avec un réappel de la méthode avec un Intent null. Pour conserver le comportement obsolète de l'API (pas d'appel à onStart()), on peut utiliser le flag START_STICKY_COMPATIBILITY.

VI-D-4. Service dans le thread principal

Le service invoqué par l'Intent de l'application s'exécute dans le thread de l'application. Cela peut être particulièrement ennuyeux si les traitements à effectuer sont couteux, par exemple si l'on souhaite faire :

 
Sélectionnez
boolean blop = true;
while (blop == true)
    ;

On obtient :

Image non disponible

VI-D-5. Service dans un processus indépendant

Une manière de résoudre le problème précédent est de demander à Android d'exécuter le service dans un processus indépendant en le déclarant dans le Manifest :

 
Sélectionnez
<service android:name=".AndroService" android:process=":p2">

Cependant, cela n'autorise pas le service à réaliser un traitement long dans la méthode onStart() (comme une boucle infinie). La méthode onStart() sert à créer des threads, des tâches asynchrones, des tâches programmées, qui vont s'exécuter en tâches de fond.

En fait, isoler le service dans un processus à part rend la programmation plus difficile, car la programmation de la communication entre l'activité principale et le service devient plus difficile (il faut utiliser AIDL). Il est donc plus simple de laisser le service dans le processus principal de l'application et de lui faire lancer des threads ou tâches asynchrones.

VI-D-6. Démonstration

Dans cette démonstration, le service, qui comporte une boucle infinie, s'exécute dans un processus indépendant de l'interface principale. Android va tuer le service qui occupe trop de temps processeur, ce qui n'affectera pas l'application et son interface (cf. ANX_Processus-indépendantsProcessus indépendants).

Vidéo

VI-E. Tâches concurrentes

En plus des classes de programmation concurrentes de Java (Thread, Executor, ThreadPoolExecutor, FutureTask, TimerTask, etc.), Android fournit quelques classes supplémentaires pour programmer des tâches concurrentes (ASyncTask, IntentService, etc.).

Si la tâche concurrente est lancée :

  • par l'activité principale : sa vie durera le temps de l'activité ;
  • par un service : la tâche survivra à l'activité principale.

VI-E-1. Tâche régulière

S'il s'agit de faire une tâche répétitive qui ne consomme que très peu de temps CPU à intervalles réguliers, une solution ne nécessitant pas de processus à part consiste à programmer une tâche répétitive à l'aide d'un TimerTask.

 
Sélectionnez
final Handler handler = new Handler();
task = new TimerTask() {
    public void run() {
        handler.post(new Runnable() {
            public void run() {
                Toast.makeText(AndroService.this, "plop !", Toast.LENGTH_SHORT).show();
        } });
}};
timer.schedule(task, 0, 5000);

La création du TimerTask est particulièrement tarabiscotée, mais il s'agissait de résoudre le problème du lancement du Toast. Pour des cas sans toast, un simple appel à new TimerTask() { public void run() { code; } }; suffit.

Attention à bien détruire la tâche programmée lorsqu'on détruit le service ! (sinon, le thread associé à la tâche programmée reste actif).

 
Sélectionnez
public void onDestroy() { // Destruction du service
    timer.cancel(); }

VI-E-2. Démonstration

Dans cette démonstration, le service local à l'application est lancé : il affiche toutes les cinq secondes un toast à l'aide d'un TimerTask. Il est visible dans la section running services. En cliquant une seconde fois sur le bouton start, deux services s'exécutent en même temps. Enfin, les deux services sont stoppés. (cf. ANX_Demarrage-de-servicesDémarrage de services)

Vidéo

VI-E-3. Tâches asynchrones

Dans [AT], Gilles Debunne présente comment gérer le chargement d'images de façon asynchrone afin d'améliorer la fluidité d'une application. Dans le cas d'une liste d'images chargées depuis le web, c'est même obligatoire, sous peine de voir planter l'application.

Pour réaliser cela, il faut se baser sur la classe AsyncTask<U,V,W> basée sur trois types génériques, cf [ATK]:

  • U : le type du paramètre envoyé à l'exécution ;
  • V : le type de l'objet permettant de notifier de la progression de l'exécution ;
  • W : le type du résultat de l'exécution.

À partir de l'implémentation d'[AT], nous proposons une implémentation utilisant trois paramètres : L'URL de l'image à charger, un entier représentant les étapes d'avancement de notre tâche et la classe Bitmap renvoyant l'image quand celle-ci est chargée, soit la classe AsyncTask<String, Integer, Bitmap>.

VI-E-4. La classe BitmapDownloaderTask

Notre classe héritant de AsyncTask est donc dédiée à la gestion d'une tâche qui va impacter l'interface graphique. Dans notre exemple, la classe doit charger une image, et donc modifier un ImageView. Elle doit aussi gérer l'affichage de la progression de la tâche, ce que nous proposons de faire dans un TextView. Le constructeur de la classe doit donc permettre d'accéder à ces deux éléments graphiques :

 
Sélectionnez
public class BitmapDownloaderTask extends AsyncTask<String, Void, Bitmap> {
    private final WeakReference<ImageView> imageViewReference;
    private final WeakReference<TextView> textViewReference;
    public BitmapDownloaderTask(ImageView imageView, TextView textView) {
        imageViewReference = new WeakReference<ImageView>(imageView);
        textViewReference = new WeakReference<TextView>(textView);
}

On notera l'emploi de weak references qui permet au garbage collector de détruire les objets graphiques même si le téléchargement de l'image est encore en cours.

VI-E-5. Méthodes de BitmapDownloaderTask

void onPreExecute() : invoquée juste après que la tâche est démarrée. Elle permet de modifier l'interface graphique juste après le démarrage de la tâche. Cela permet de créer une barre de progression ou de charger un élément par défaut. Cette méthode sera exécutée par l'UI thread.

 
Sélectionnez
    protected void onPreExecute() {
        if (imageViewReference != null) {
            ImageView imageView = imageViewReference.get();
        if (imageView != null) {
            imageView.setImageResource(R.drawable.interro);
}}}

W doInBackground(U…) : invoquée dans le thread qui s'exécute en tâche de fond, une fois que onPreExecute() est terminée. C'est cette méthode qui prendra un certain temps à s'exécuter. L'objet reçu en paramètre est de type U et permet de gérer la tâche à accomplir. Dans notre exemple, l'objet est L'URL où télécharger l'image. À la fin, la tâche doit renvoyer un objet de type W.

 
Sélectionnez
protected Bitmap doInBackground(String... params) {
    String URL = params[0];
    publishProgress(new Integer(0));
    AndroidHttpClient client = AndroidHttpClient.newInstance("Android");
    HttpGet getRequest = new HttpGet(url);
    HttpResponse response = client.execute(getRequest);
    publishProgress(new Integer(1));
... }

VI-E-6. Méthodes de BitmapDownloaderTask

void onProgressUpdate(V…) : invoquée dans le thread qui gère l'UI, juste après que la méthode doInBackground(U…) a appelé publishProgress(V…). On reçoit donc l'objet V qui contient les informations permettant de mettre à jour l'UI pour notifier de la progression de la tâche.

 
Sélectionnez
protected void onProgressUpdate(Integer... values) {
    Integer step = values[0];
    if (textViewReference != null) {
        textViewReference.get().setText("Step: " + step.toString());
}}

onPostExecute(W) : invoquée quand la tâche est terminée et qu'il faut mettre à jour l'UI avec le résultat calculé dans l'objet de la classe W.

 
Sélectionnez
protected void onPostExecute(Bitmap bitmap) {
    if (imageViewReference != null) {
        ImageView imageView = imageViewReference.get();
    if (imageView != null) {
        imageView.setImageBitmap(bitmap);
}}}

VI-E-7. Démonstation

(cf. ANX_Tâches-asynchronesTâches asynchrones) La démonstration suivante montre la notification au travers de l'entier passant de 0 à 3. Une image par défaut est chargée avant que l'image soit complètement téléchargée depuis le web et affichée à son tour.

Vidéo

VI-E-8. IntentService

TODO

VI-F. Bilan : processus et threads

Par défaut, un service s'exécute donc dans le même processus que l'application, dans l'UI thread. Dans ce cas, le service doit programmer des tâches concurrentes qui s'exécuteront alors dans des threads indépendants. Ces threads survivront à l'activité principale, car ils sont lancés depuis la classe héritant de Service.

On peut toutefois vouloir absolument caser un service dans un processus indépendant. Dans ce cas, le service et l'application sont séparés. La difficulté de la séparation du service et de l'application réside dans la difficulté de l'interaction de ces deux composants. Il faut alors utiliser les mécanismes prévus dans Android pour faire coopérer ces deux entités à l'aide de l'objet IBinder ou d'IPC AIDL.

Je ne résiste pas au plaisir de vous citer une discussion du googlegroup android-developer [LSAS], à propos des services persistants, ressemblant à des démons systèmes :

R. Ravichandran> I have a need to create a background service that starts up during the system boot up, and keeps running until the device is powered down. There is no UI or Activity associated with this.

Dianne Hackborn> Mark answered how to do this, but please: think again about whether you really need to do this. Then think another time. And think once more. And if you are really really absolutely positively sure, this what you want to do, fine, but realize --

On current Android devices, we can keep only a small handful of applications running at the same time.

Having your application do this is going to going to take resources from other things that at any particular point in time would be better used elsewhere. And in fact, you can be guaranteed that your service will -not- stay running all of the time, because there is so much other stuff that wants to run (other background services that are only running when needed will be prioritized over yours), or needs more memory for what the user is actually doing (running the web browser on complicated web pages is a great way to kick background stuff out of memory).

We have lots of facilities for implementing applications so they don't need to do this, such as alarms, and various broadcasts from events going on in the system. Please please please use them if at all possible.

Having a service run forever is pretty close to the side of evil.

VI-G. Coopération service/activité

Un service est souvent paramétré par une activité. L'activité peut être en charge de (re)démarrer le service, d'afficher les résultats du service, etc. Trois possibilités sont offertes pour faire coopérer service et activité frontend :

  • utiliser des Intents pour envoyer des informations ;
  • lier service et activité d'un même processus ;
  • définir une interface de service en utilisant le langage AIDL.

Lier le service et l'activité peut se faire assez simplement en définissant une interface (le contrat de communication entre le service et l'activité) et en utilisant la classe Binder. Cependant, cela n'est réalisable que si le service et l'activité font partie du même processus.

Pour deux processus séparés, il faut passer par la définition de l'interface en utilisant le langage AIDL. La définition de l'interface permettra à l'outil AIDL de générer les stubs de communication interprocessus permettant de lier une activité et un service.

VI-G-1. Lier activité et service : IBinder

[BAS] Pour associer un service à une activité, le service doit implémenter la méthode onBind() qui renverra à l'application un objet de type IBinder. Au travers de l'objet IBinder, l'application aura accès au service.

On implémente donc dans le service :

 
Sélectionnez
private final IBinder ib = new MonServiceBinder();
public IBinder onBind(Intent intent) {
    return ib;
}

et on crée une nouvelle classe MyServiceBinder, de préférence classe interne à l'activité, qui renvoie la classe associée au service :

 
Sélectionnez
private int infoOfService = 0; // La donnée à transmettre à l'activité
private class MonServiceBinder extends Binder implements AndroServiceInterface {
    // Cette classe qui hérite de Binder implémente une méthode
    // définie dans l'interface AndroServiceInterface
    public int getInfo() {
        return infoOfService;
}}

L'interface, à définir, déclare les méthodes qui seront accessibles à l'application :

 
Sélectionnez
public interface AndroServiceInterface {
    public int getInfo();
}

VI-G-2. Lier activité et service : ServiceConnexion

Pour lier l'activité au service, un objet de la classe ServiceConnexion doit être instancié à partir de l'application. C'est cet objet qui fera le lien entre l'activité et le service. Deux méthodes de cet objet doivent être surchargées :

  • onServiceConnected qui sera appelé lorsque le service sera connecté à l'application et qui permettra de récupérer un pointeur sur le binder ;
  • onServiceDisconnected qui permet de nettoyer les choses créées à la connexion, par exemple un pointeur d'attribut de classe sur l'objet Binder.
 
Sélectionnez
private int infoFromService = 0;
private ServiceConnection maConnexion = new ServiceConnection() {
    public void onServiceConnected(ComponentName name, IBinder service) {
        AndroServiceInterface myBinder = (AndroServiceInterface)service;
        infoFromService = myBinder.getInfo();
    }
    public void onServiceDisconnected(ComponentName name) { }
};

Puis, dans le code de l'activité, on initie la connexion :

 
Sélectionnez
Intent intentAssociation =
  new Intent(AndroServiceBindActivity.this, AndroService.class);
bindService(intentAssociation, maConnexion, Context.BIND_AUTO_CREATE);
Toast.makeText(getApplicationContext(), "Info lue dans le service: "
                    + infoFromService, Toast.LENGTH_SHORT).show();
unbindService(maConnexion);

VI-G-3. Démonstration

Dans cette démonstration, un service lance un thread qui attendra quatre secondes avant d'enregistrer la valeur 12 comme résultat du service. À chaque clic du bouton, l'activité se connecte au service pour toaster le résultat. (cf. ANX_Binding-entre-service-et-activite-pour-Binding entre service et activité pour un même processus)

Vidéo

VI-G-4. Service au travers d'IPC AIDL

Le langage AIDL est très proche de la définition d'interfaces Java EE (mais pas tout à fait identique). Il s'agit de définir ce que le service est capable de faire et donc, quelles méthodes peuvent être appelées.

Un peu comme un web service, la définition de l'interface permettra à l'outil AIDL de générer des stubs de communication pour les IPC. Ainsi, une autre application Android pourra appeler le service au travers d'IPC.

Une interface en AIDL peut par exemple ressembler à :

 
Sélectionnez
package andro.jf;
interface AndroServiceInterface {
    int getInfo();
}

L'outil AIDL va générer les stubs correspondants à l'interface dans un fichier .java portant le même nom que le fichier aidl, dans le répertoire gen.

 
Sélectionnez
// This file is auto-generated. DO NOT MODIFY.
package andro.jf;
public interface AndroServiceInterface extends android.os.IInterface {
    public static abstract class Stub extends android.os.Binder
                                      implements andro.jf.AndroServiceInterface {
        private static final java.lang.String DESCRIPTOR = "andro.jf.AndroServiceInterface";
...

VI-G-5. Service exposant l'interface

Dans le service, on utilise alors l'implémentation générée par AIDL pour implémenter ce que fait le service dans la méthode déclarée par l'interface :

 
Sélectionnez
private int infoOfService = 0; // La donnée à transmettre à l'activité
private AndroServiceInterface.Stub ib = new AndroServiceInterface.Stub() {
    @Override
    public int getInfo() throws RemoteException {
        return infoOfService;
    }
};
public IBinder onBind(Intent arg0) {
    return ib; }

Du côté de l'application, il faut aussi utiliser le code de la stub pour récupérer l'objet implémentant l'interface (cf. ANX_Binding-interprocessus-utilisant-le-langage-AIDLBinding inter processus utilisant le langage AIDL) :

 
Sélectionnez
private ServiceConnection maConnexion = new ServiceConnection() {
    public void onServiceConnected(ComponentName name, IBinder service) {
        AndroServiceInterface myBinder = AndroServiceInterface.Stub.asInterface(service);
        try { // stockage de l'information provevant du service
            infoFromService = myBinder.getInfo();
        }

Il devient alors possible de déclarer le service comme appartenant à un autre processus que celui de l'activité, i.e. android:process=":p2" (cf. ProcessusProcessus).

VI-H. Étude de cas

Cette section présente une étude de cas sur les solutions possibles au problème suivant : on souhaite réaliser l'upload d'une image volumineuse en tâche de fond d'une activité qui peut éventuellement être fermée. Ce type de mécanisme est couramment employé par les applications qui chargent des images dans le cloud. Le but n'est pas d'étudier comment réaliser l'upload mais plutôt où le réaliser dans le code.

Les caractéristiques visées sont les suivantes :

  • depuis l'application, on souhaite choisir une image et lancer l'upload ;
  • l'upload doit se poursuivre si on ferme l'application ;
  • si on lance plusieurs upload, l'idéal serait qu'ils se fassent les uns derrière les autres ;
  • une notification sur l'avancement du chargement dans l'application principale serait un plus.

L'utilisation d'un service et d'une tâche programmée semble tout indiquée…

VI-H-1. Service opérant dans onStart()

Image non disponible

Cette solution n'est pas bonne : elle bloque l'activité principale, c'est-à-dire l'UI thread et donc l'interface utilisateur !

VI-H-2. Service opérant dans onStart() + processus

Image non disponible

Cette solution est un peu mieux : l'interface de l'activité n'est plus bloquée. Cependant, en isolant le processus du service de celui de l'activité, il sera difficile de récupérer l'image.

VI-H-3. Service opérant dans une tâche asynchrone

Image non disponible

Dans cette solution, la tâche asynchrone aura tout loisir de charger l'image et de notifier l'activité principale. Cependant, si l'utilisateur quitte l'activité, l'upload s'arrête.

VI-H-4. Service opérant dans onStart() + processus

Image non disponible

En introduisant un service entre l'activité et la tâche synchronisée on résout le problème précédemment évoqué : la tâche survivra à l'activité. Dans une telle configuration, à chaque upload sera généré un nouveau service qui vivra le temps de la tâche.

VI-H-5. Service opérant dans onStart() + processus

Image non disponible

La manière la plus élégante d'opérer est d'utiliser un IntentService. L'IntentService va gérer toutes les requêtes d'upload dans une working queue qui sera dans un thread à part inclus dans un service.

VII. Connectivité

VII-A. Téléphonie

Les fonctions de téléphonie sont relativement simples à utiliser. Elles permettent de récupérer l'état de la fonction de téléphonie (appel en cours, appel entrant…), d'être notifié lors d'un changement d'état, de passer des appels et de gérer l'envoi et réception de SMS.

L'état de la téléphonie est géré par la classe TelephonyManager qui permet de récupérer le nom de l'opérateur, du téléphone, et l'état du téléphone. Pour lire ces informations, il est nécessaire de disposer de la permission android.permission.CALL_PHONE (cf. Le système de permissions).

  java   0 1  
TelephonyManager tel = (TelephonyManager)getSystemService(Context.TELEPHONY_SERVICE);
int etat = tel.getCallState();
if (etat == TelephonyManager.CALL_STATE_IDLE)
// RAS
if (etat == TelephonyManager.CALL_STATE_RINGING)
// Le téléphone sonne
String SIMnb = tel.getSimSerialNumber();
 
Sélectionnez
public class Ecouteur extends PhoneStateListener {
    public void onCallStateChanged(int etat, String numero) {
        super.onCallStateChanaged(etat, numero)
        if (etat == TelephonyManager.CALL_STATE_OFFHOOK)
            // Le téléphone est utilisé
}}

VII-A-1. Passer ou déclarer savoir passer un appel

Il est bien sûr possible de passer un appel ou de déléguer l'appel, ces deux actions étant réalisées avec un Intent (attention aux permissions) :

 
Sélectionnez
Uri telnumber = Uri.parse("tel:0248484000");
Intent call = new Intent(Intent.ACTION_CALL, telnumber);
startActivity(call);
 
Sélectionnez
Uri telnumber = Uri.parse("tel:0248484000");
Intent call = new Intent(Intent.ACTION_DIAL, telnumber);
startActivity(call);

Les applications qui peuvent passer des appels doivent filtrer ce type d'Intent pour pouvoir être invoquées lorsque l'Intent est lancé :

 
Sélectionnez
<receiver android:name=".ClasseGerantLAppel">
  <intent-filter>
    <action android:name="Intent.ACTION_CALL"/>
  </intent-filter>
</receiver>

VII-A-2. Envoyer et recevoir des SMS

Si la permission android.permission.SEND_SMS est disponible, il est possible d'envoyer des SMS au travers de SmsManager :

 
Sélectionnez
SmsManager manager = SmsManager.getDeault();
manager.sendTextMessage("02484840000", null, "Coucou !", null, null);

Inversement, il est possible de créer un filtre d'Intent pour recevoir un SMS qui sera géré par un broadcast receiver. L'action à préciser dans le filtre d'Intent du receveur est android.provider.Telephony.SMS_RECEIVED :

 
Sélectionnez
<receiver android:name=".SMSBroadcastReceiver">
  <intent-filter>
    <action android:name="android.provider.Telephony.SMS_RECEIVED"/>
  </intent-filter>
</receiver>

Puis, le début du code du broadcast receiver est par exemple :

 
Sélectionnez
public final class MyBroadcastReceiver extends BroadcastReceiver {
    public void onReceive(Context context, Intent intent) {
        if (intent.getAction().equals(android.provider.Telephony.SMS_RECEIVED)) {
        String val = extra.getString("extra");
        Object[] pdus = (Object[]) intent.getExtras().get("pdus");
        SmsMessage[] messages = new SmsMessage[pdus.length];
        for (int i=0; i < pdus.length; i++)
            messages[i] = SmsMessage.createFromPdu((byte[]) pdus[i]);
}}}

VII-B. Réseau

(cf. ANX_RéseauRéseau) Le réseau peut être disponible ou indisponible, suivant que le téléphone utilise une connexion Wi-Fi, 3G, bluetooth, etc. Si la permission android.permission;ACCESS_NETWORK_STATE est déclarée, la classe NetworkInfo (depuis ConnectivityManager) permet de lire l'état de la connexion réseau parmi les constantes de la classe State : CONNECTING, CONNECTED, DISCONNECTING, DISCONNECTED, SUSPENDED, UNKNOWN.

 
Sélectionnez
ConnectivityManager manager =
  (ConnectivityManager)getSystemService(CONNECTIVITY_SERVICE);
NetworkInfo net = manager.getActiveNetworkInfo();
if (net.getState().compareTo(State.CONNECTED)
    // Connecté

Il est possible de connaitre le type de la connexion :

 
Sélectionnez
int type = net.getType();

Le type est un entier correspondant, pour l'instant, au Wi-Fi ou à une connexion de type mobile (GPRS, 3G…).

  • ConnectivityManager.TYPE_MOBILE : connexion mobile ;
  • ConnectivityManager.TYPE_WIFI : Wi-Fi .

VII-B-1. Gérer le réseau Wifi/Mobile

Le basculement entre les types de connexion est possible si la permission WRITE_SECURE_SETTINGS est disponible. On utilise alors la méthode setNetworkPreference sur l'objet ConnectivityManager pour lui donner l'entier correspondant au type de connexion voulu. Par exemple :

 
Sélectionnez
manager.setNetworkPreference(ConnectivityManager.TYPE_WIFI);

L'accès au réseau Wi-Fi est gérable depuis une application, ce qui permet d'allumer ou de couper le Wi-Fi.

L'objet WifiManager permet de réaliser cela.

 
Sélectionnez
WifiManager wifi = (WifiManager)getSystemService(Context.WIFI_SERVICE);
if (!wifi.isWifiEnabled())
    wifi.setWifiEnabled(true);

Les caractéristiques de la connexion Wi-Fi sont accessibles par des appels statiques à des méthodes de WifiManager :

  • force du signal projeté sur une échelle [0,levels] : WifiManager.calculateSignalLelvel(RSSI ?, levels) ;
  • vitesse du lien réseau : info.getLinkSpeed() ;
  • les points d'accès disponibles : List<ScanResult> pa = manager.getScanResults().

VII-C. Bluetooth

Le bluetooth se gère au travers de principalement trois classes :

  • BluetoothAdapter : similaire au WifiManager, cette classe permet de gérer les autres appareils bluetooth et d'initier les communications avec ceux-ci ;
  • BluetoothDevice : objet représentant l'appareil distant ;
  • BluetoothSocket et BluetoothServerSocket: gère une connexion établie.

Pour pouvoir utiliser les fonctionnalités bluetooth, il faut activer les permissions android.permission.BLUETOOTH et android.permission.BLUETOOTH_ADMIN pour pouvoir chercher des appareils ou changer la configuration bluetooth du téléphone.

 
Sélectionnez
BluetoothAdapter bluetooth = BluetoothAdapter.getDefaultAdapter();
if (!bluetooth.isEnabled())
{
    Intent launchBluetooth = new Intent(BluetoothAdapter.ACTION_REQUEST_ENABLE);
    startActivity(launchBluetooth);
}

VII-C-1. S'associer en bluetooth

Pour pouvoir associer deux appareils en bluetooth, il faut que l'un d'eux soit accessible (s'annonce) aux autres appareils. Pour cela, l'utilisateur doit autoriser le mode « découverte ». L'application doit donc le demander explicitement via un Intent :

 
Sélectionnez
Intent discoveryMode = new Intent(BluetoothAdapter.ACTION_REQUEST_DISCOVERABLE);
discoveryMode.putExtra(BluetoothAdapter.EXTRA_DISCOVERABLE_DURATION, 60);
startActivity(discoveryMode);

À l'inverse, si un appareil externe diffuse une annonce de découverte, il faut capturer les intents reçus en broadcast dans le mobile :

 
Sélectionnez
public final class BluetoothBroadcastReceiver extends BroadcastReceiver {
    public void onReceive(Context context, Intent intent) {
        String action = intent.getAction();
        BluetoothDevice appareil = null;
        if (action.equals(BluetoothDevice.ACTION_FOUND))
            appareil = (BluetoothDevice)intent.getParcelableExtra(
                        BluetoothDevice.EXTRA_DEVICE);
    }
}

Enfin les appareils associés se parcourent à l'aide d'un Set<BluetoothDevice> :

 
Sélectionnez
Set<BluetoothDevice> s = bluetooth.getBondedDevices();
for (BluetoothDevice ap : s)
    Toast.makeText(getApplicationContext(), "" + ap.getName(), Toast.LENGTH_LONG).show();

VII-C-2. Utiliser le réseau

De nombreuses méthodes de développement permettent d'exploiter le réseau. Elles ne sont pas rappelées en détail ici (ce n'est pas l'objet du cours) et sont de toute façon déjà connues :

  • HTTP : HttpClient, httpResponse ;
  • SOAP : SoapObjet, SoapSerializationEnvelope ;
  • REST : ;
    • JSON : JSONObject,
    • XML : DocumentBuilder ;
  • Sockets : Socket, ServerSocket ;
  • Bluetooth : BluetoothSocket, BluetoothServerSocket.

VII-D. Localisation

(cf. ANX_LocalisationLocalisation) Comme pour le réseau, Android permet d'utiliser plusieurs moyens de localisation.

Cela permet de rendre transparente l'utilisation du GPS, des antennes GSM ou des accès au Wi-Fi. La classe LocationManager permet de gérer ces différents fournisseurs de position.

  • LocationManager.GPS_PROVIDER : fournisseur GPS ;
  • LocationManager.NETWORK_PROVIDER : fournisseur basé réseau.

La liste de tous les fournisseurs s'obtient au travers de la méthode getAllProviders() ou getAllProviders(true) pour les fournisseurs activés :

 
Sélectionnez
LocationManager manager = (LocationManager)getSystemService(Context.LOCATION_SERVICE);
List<String> fournisseurs = manager.getAllProviders();
for (String f : fournisseurs) {
    Toast.makeText(getApplicationContext(), "" + f, Toast.LENGTH_SHORT).show();
    if (f.equals.(LocationManager.GPS_PROVIDER))
        ...
}

Les permissions associées pour la localisation sont :

  • android.permission.ACCESS_FINE_LOCATION via le GPS ;
  • android.permission.ACCESS_COARSE_LOCATION via le réseau.

VII-D-1. Coordonnées

À partir du nom d'un fournisseur de position actif, il est possible d'interroger la dernière localisation en utilisant l'objet Location.

 
Sélectionnez
Location localisation = manager.getLastKnownLocation("gps");
Toast.makeText(getApplicationContext(), "Lattitude" + localisation.getLatitude(),
              Toast.LENGTH_SHORT).show();
Toast.makeText(getApplicationContext(), "Longitude" + localisation.getLongitude(),
              Toast.LENGTH_SHORT).show();

Il est possible de réagir à un changement de position en créant un écouteur qui sera appelé à intervalles réguliers et pour une distante minimum donnée :

 
Sélectionnez
manager.requestLocationUpdates("gps", 6000, 100, new LocationListener() {
    public void onStatusChanged(String provider, int status, Bundle extras) {
    }
    public void onProviderEnabled(String provider) {
    }
    public void onProviderDisabled(String provider) {
    }
    public void onLocationChanged(Location location) {
        // TODO Auto-generated method stub
    }
});

VII-D-2. Alerte de proximité

Il est possible de préparer un événement en vue de réagir à la proximité du téléphone à une zone. Pour cela, il faut utiliser la méthode addProximityAlert de LocationManager qui permet d'enregistrer un Intent qui sera envoyé lorsque des conditions de localisation sont réunies. Cette alerte possède une durée d'expiration qui la désactive automatiquement. La signature de cette méthode est :

 
Sélectionnez
addProximityAlert(double latitude, double longitude, float radius, long expiration, PendingIntent intent)

Il faut ensuite filtrer l'intent préparé :

 
Sélectionnez
IntentFilter filtre = new IntentFilter(PROXIMITY_ALERT);
registerReceiver(new MyProximityAlertReceiver(), filtre);

La classe gérant l'alerte est alors :

 
Sélectionnez
public class MyProximityAlertReceiver extends BroadcastReiceiver {
    public void onReceive(Context context, Intent intent) {
        String key = LocationManager.KEY_PROXIMITY_ENTERING;
        Boolean entering = intent.getBooleanExtra(key, false);
}}

VII-D-3. Carte Google map

Google fournit une bibliothèque qui permet d'inclure une carte Google map dans son application. Voici quelques éléments issus du tutoriel hello world [HWM] pour l'utilisation de cette bibliothèque.

Le manifest doit tout d'abord déclarer la bibliothèque et la permission d'utiliser internet. Il faut donc ajouter au tag application :

 
Sélectionnez
<uses-library android:name="com.google.android.maps"/>

On peut alors utiliser une nouvelle classe héritant de View, i.e. une MapView que l'on peut déclarer dans un gabarit :

 
Sélectionnez
<com.google.android.maps.MapView
  xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
  android:id="@+id/mapview"
  android:layout_width="fill_parent"
  android:layout_height="fill_parent"
  android:clickable="true"
  android:apiKey="Your Maps API Key goes here"
/>

La clef d'API est une clef à générer sur le serveur de Google gérant le service des cartes à partir de votre clef de signature d'application. Votre clef de signature de travail générée par Eclipse suffit pour la phase de développement.

VII-D-4. La classe MapActivity

À partir de ce point, il faut créer une activité spéciale héritant de MapActivity :

 
Sélectionnez
public class HelloGoogleMaps extends MapActivity {
    @Override
    protected boolean isRouteDisplayed() {
        return false;
    }
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        MapView mapView = (MapView) findViewById(R.id.mapview);
        mapView.setBuiltInZoomControls(true);
    }
}

Très peu de choses sont nécessaires dans cette classe :

  • la méthode isRouteDisplayed() doit être implémentée, car elle permet d'envoyer au serveur votre intention de dessiner ou non des chemins sur la carte en question ;
  • l'appel à setBuiltInZoomControls() permet d'autoriser l'utilisateur à zoomer dans la carte.

VII-D-5. Points d'intérêt : création

Pour placer des points d'intérêt sur la carte, [HWM] présente la procédure à suivre. L'activité principale doit récupérer la liste des objets Overlay et ajouter ses propres objets customisés, ici du type HelloItemizedOverlay.

 
Sélectionnez
List<Overlay> mapOverlays = mapView.getOverlays();

La classe HelloItemizedOverlay encodera le comportement de l'élément alors que l'objet de type OverlayItem définit sa position et le texte.

 
Sélectionnez
Drawable drawable = this.getResources().getDrawable(R.drawable.androidmarker);
HelloItemizedOverlay itemizedoverlay = new HelloItemizedOverlay(drawable, this);
GeoPoint point = new GeoPoint(19240000,-99120000);
OverlayItem overlayitem = new OverlayItem(point, "Hola, Mundo!", "I'm in Mexico!");

Puis, on met l'objet de type OverlayItem dans l'objet de type HelloItemizedOverlay qui va ensuite dans la liste…

 
Sélectionnez
itemizedoverlay.addOverlay(overlayitem);
mapOverlays.add(itemizedoverlay);

Il reste à définir le comportement de ces points d'intérêt en définissant la classe HelloItemizedOverlay.

VII-D-6. Points d'intérêt : coder le comportement

 
Sélectionnez
public class HelloItemizedOverlay extends ItemizedOverlay<OverlayItem> {
    private ArrayList<OverlayItem> mOverlays = new ArrayList<OverlayItem>();
    private Context mContext;
    public HelloItemizedOverlay(Drawable defaultMarker, Context context) {
        super(boundCenterBottom(defaultMarker));
        mContext = context;
    }
    public void addOverlay(OverlayItem overlay) {
        mOverlays.add(overlay);
        // will read each of the OverlayItem objects and prepare them to be drawn:
        populate();
    }
    protected OverlayItem createItem(int i) {
        return mOverlays.get(i);
    }
    public int size() { return mOverlays.size(); }
    protected boolean onTap(int index) {
        OverlayItem item = mOverlays.get(index);
        AlertDialog.Builder dialog = new AlertDialog.Builder(mContext);
        dialog.setTitle(item.getTitle());
        dialog.setMessage(item.getSnippet());
        dialog.show();
        return true;
}}

VII-D-7. Reverse Geocoding

Une autre classe intéressante fournie par Android permet de retrouver une adresse à partir d'une localisation. Il s'agit de la classe Geocoder qui permet d'interroger un service Google à partir de coordonnées. Le code est assez simple à mettre en œuvre :

 
Sélectionnez
Geocoder geocoder = new Geocoder(context, Locale.getDefault());
List<Address> addresses = geocoder.getFromLocation(loc.getLatitude(),
loc.getLongitude(), 1);
String addressText = String.format("%s, %s, %s",
  address.getMaxAddressLineIndex() > 0 ? address.getAddressLine(0) : "",
  address.getLocality(),
  address.getCountryName());

Attention à utiliser l'émulateur contenant les « Google APIs » pour pouvoir utiliser ce service. Pour savoir si l'OS dispose du backend permettant d'utiliser la méthode getFromLocation, on peut appeler la méthode isPresent() qui doit renvoyer *true* dans ce cas. Un exemple de code utilisant une tâche asynchrone est donné dans ANX_GeocodingGeocoding.

Vidéo

VII-E. Capteurs

(cf. ANX_CapteursCapteurs) Android introduit la gestion de multiples capteurs. Il peut s'agir de l'accéléromètre, du gyroscope (position angulaire), de la luminosité ambiante, des champs magnétiques, de la pression ou température, etc. En fonction, des capteurs présents, la classe SensorManager permet d'accéder aux capteurs disponibles. Par exemple, pour l'accéléromètre :

 
Sélectionnez
SensorManager manager = (SensorManager)getSystemService(SENSOR_SERVICE);
manager.registerListener( new SensorEventListener() {
        public void onSensorChanged(SensorEvent event) { // TODO method stub
        }
        public void onAccuracyChanged(Sensor sensor, int accuracy) { // TODO method stub
    }}
    , manager.getDefaultSensor(Sensor.TYPE_ACCELEROMETER)
    , SensorManager.SENSOR_DELAY_UI );
}

Quand l'accéléromètre n'est plus utilisé, il doit être désenregistré à l'aide de :

 
Sélectionnez
manager.unregisterListener( pointeur ecouteur ,
            manager.getDefaultSensor(Sensor.TYPE_ACCELEROMETER) );

La fréquence d'interrogation influe directement sur l'énergie consommée. Cela va du plus rapide possible pour le système à une fréquence faible : SENSOR_DELAY_FASTEST < SENSOR_DELAY_GAME < SENSOR_DELAY_NORMAL < SENSOR_DELAY_UI.

VII-E-1. Hardware

Pour déclarer l'utilisateur d'un capteur et avoir le droit d'accéder aux valeurs lues par le hardware, il ne faut pas oublier d'ajouter dans le Manifest la déclaration adéquate à l'aide du tag uses-feature [UF]. Cela permet à Google Play de filtrer les applications compatibles avec l'appareil de l'utilisateur. Par exemple, pour l'accéléromètre :

 
Sélectionnez
<uses-feature android:name="android.hardware.sensor.accelerometer"></uses-feature>

La directive n'est cependant pas utilisée lors de l'installation, ce qui signifie qu'il est possible d'installer une application utilisant le bluetooth sans posséder de hardware bluetooth. Évidemment, il risque d'y avoir une exception ou des dysfonctionnements. Un booléen supplémentaire permet alors d'indiquer si ce hardware est indispensable au fonctionnement de l'application :

 
Sélectionnez
<uses-feature android:name="xxx" android:required="true"></uses-feature>

L'outil aapt permet d'apprécier la façon dont Google Play va filtrer l'application, en donnant un dump des informations collectées :

 
Sélectionnez
./aapt dump badging ~/workspace/AndroSensors2/bin/AndroSensors2.apk
package: name='jf.andro.as' versionCode='1' versionName='1.0'
sdkVersion:'8'
targetSdkVersion:'14'
uses-feature:'android.hardware.sensor.acceleromedter'

VII-E-2. Lecture des données

Les valeurs sont récupérées au travers de la classe SensorEvent. Toutes les données sont dans un tableau, dont la taille dépend du type de capteur utilisé. Par exemple pour l'accéléromètre :

 
Sélectionnez
if (event.sensor.getType() == Sensor.TYPE_ACCELEROMETER)
{
    float x,y,z;
    x = event.values[0];
    y = event.values[1];
    z = event.values[2];
}

Le code est similaire pour le capteur d'orientation :

 
Sélectionnez
    float azimuth, pitch, roll;
    azimuth = event.values[0];
    pitch = event.values[1];
    roll = event.values[2];
}

Pour le capteur de lumière, on se limite à une seule valeur :

 
Sélectionnez
    float lumiere;
    lumiere = event.values[0];

VII-F. Caméra

La documentation proposée par Google dans [CAM] permet de bien comprendre comment fonctionne la caméra. Il est souvent nécessaire de construire une zone de preview de ce que la caméra voit, avant par exemple de prendre une photo. Avant toute chose, il faut prévoir dans le manifest la permission nécessaire i.e. android.permission.CAMERA. Ensuite les grandes étapes sont les suivantes :

Dans l'activité principale on ajoute une ViewGroup spéciale et on ouvre la caméra (arrière, d'id 0, frontale, d'id 1) :

 
Sélectionnez
Camera mCamera;
Preview mPreview = new Preview(this);
setContentView(mPreview);
Camera.open(id);
mPreview.setCamera(mPreview);

Avec une classe Preview héritant de ViewGroup et implémentant SurfaceHolder.Callback. Cela oblige à recoder les méthodes surfaceChanged, surfaceCreated, surfaceDestroyed et onLayout qui seront appelées quand la surface de rendu est effectivement créée. Notamment, il faut accrocher un objet SurfaceHolder à l'objet Camera, puis dire à l'objet SurfaceHolder que le callback est l'objet Preview.

Plus de détails sont observables en annexe [ANX_CameraCamera].

VIII. Développement client serveur

VIII-A. Architectures

Les applications clientes interagissant avec un serveur distant, qu'il soit dans un cloud ou non, peuvent permettre de déporter des traitements sur le serveur. La plupart du temps, on déporte les traitements pour :

  • garder et protéger le savoir métier ;
  • rendre l'utilisateur captif ;
  • améliorer les performances lors de traitements lourds ;
  • économiser les ressources du client.

Le prix à payer est le temps de latence induit par le réseau, voire l'incapacité de l'application à fonctionner correctement si l'utilisateur n'a plus de réseau ou un réseau dégradé (e.g. 2G). L'expérience utilisateur peut aussi être largement impactée.

Lorsqu'un développeur réalise une application cliente, il utilise presque de manière inconsciente le modèle MVC. S'il ajoute la dimension réseau, il peut alors choisir de déporter des éléments du modèle MVC sur le serveur. En effet, il faut décider quels éléments du modèle MVC sont du côté client ou du côté serveur.

VIII-A-1. Types d'applications

Lorsqu'on réalise une application client-serveur, on peut considérer que trois choix d'architectures sont possibles pour l'emplacement du modèle MVC :

  • application native : MVC sont codés en Java, dans une machine virtuelle Dalvik ;
  • application hybride : certains éléments du contrôle sont codés en Java, mais Modèles et Vues sont codés par le serveur ;
  • application web: tout est réalisé sur le serveur.

Dans ce cours, jusqu'à maintenant, il a toujours été présenté des applications natives. Une application hybride utilise le langage HTML5 et les capacités d'Android à afficher des pages web pour intégrer des composants de visualisation dans une application native. Ainsi, une partie de l'application est classiquement native, tandis que certaines parties de la vue sont des affichages de documents HTML calculés côté serveur.

Image non disponible

VIII-B. Applications hybrides

Pour réaliser une application native, il suffit d'utiliser un objet de type WebView qui, comme son nom l'indique, est un objet graphique fait pour visualiser une page web. Après l'avoir intégré dans le gabarit, il faut lui faire charger une page :

 
Sélectionnez
WebView wv = (WebView)findViewById(R.id.webView1);
wv.getSettings().setJavaScriptEnabled(true);
wv.loadUrl("http://jean-francois-lalande.developpez.com/");

Cependant, les liens web appellent tout de même le navigateur, ce qui est assez gênant :

Vidéo

VIII-B-1. Surcharge du WebClient

Afin de ne pas lancer le navigateur par défaut, il faut surcharger le client web afin de recoder la méthode agissant lorsqu'un lien est cliqué. La classe est très simple :

 
Sélectionnez
private class MyWebViewClient extends WebViewClient {
    @Override
    public boolean shouldOverrideUrlLoading(WebView view, String url) {
        view.loadUrl(URL);
        Toast.makeText(getApplicationContext(), "A link has been clicked! ",
                       Toast.LENGTH_SHORT).show();
        return true;
}}

Du côté de l'activité, il faut remplacer le comportement du client web par défaut. On peut aussi prévoir un bouton afin de pouvoir revenir en arrière, car le bouton back du téléphone va tuer l'activité.

 
Sélectionnez
wv.setWebViewClient(new MyWebViewClient());
Button back = (Button)findViewById(R.id.back);
back.setOnClickListener(new OnClickListener() {
    public void onClick(View v) {
        wv.goBack();
    }
});

VIII-B-2. Démonstration

Dans cet exemple (cf. ANX_Applications-hybridesApplications hybrides), on navigue sur une page web incluse dans une activité. Un bouton transparent « Back » permet de controler la WebView :

Vidéo

VIII-B-3. JQueryMobile

Évidemment, une page web classique n'est pas très adaptée à un téléphone ou une tablette. Il existe des technologies pour calculer le rendu JavaScript d'une page web en fonction du navigateur, ce qui est particulièrement pratique. On peut par exemple utiliser JQueryMobile pour cela, comme expliqué dans [JQM].

 
Sélectionnez
<!DOCTYPE html>
<html>
  <head>
    <title>My Page</title>
    <meta name="viewport" content="width=device-width, initial-scale=1">
    <link rel="stylesheet" href="http://code.jquery.com/mobile/1.2.0/jquery.mobile-1.2.0.min.css" />
    <script src="http://code.jquery.com/jquery-1.8.2.min.js"></script>
    <script src="http://code.jquery.com/mobile/1.2.0/jquery.mobile-1.2.0.min.js"></script>
  </head>
  <body>
    <div data-role="page">
      <div data-role="header">
        <h1>Jquery example</h1>
      </div>
      <div data-role="content">
        <p>Hello world !</p>
      </div><!-- /content -->
</div> </body> </html>

VIII-B-4. JQueryMobile: exemple de liste

Par exemple, une liste d'items se transforme facilement en éléments facilement cliquables dans un environnement tactile :

 
Sélectionnez
<ul data-role="listview" data-inset="true" data-filter="true">
  <li><a href="http://jean-francois-lalande.developpez.com/">Home</a></li>
  <li><a href="publications.html">Publications</a></li>
  <li><a href="teaching.html">Enseignement</a></li>
  <li><a data-role="button" data-icon="star" data-theme="b"
         href="jquerymobiletest2.html">page 2</a></li>
</ul>

Vidéo

VIII-B-5. JQueryMobile: intégration hybride

La combinaison de jquerymobile avec une webview donne alors tout son potentiel :

Vidéo

VIII-C. Architectures REST

Les applications clientes Android peuvent tirer parti d'une architecture de type REST, car de nombreuses technologies côté serveur sont disponibles. Les principes de REST sont bien résumés sur la page Wikipédia leur étant dédiée :

  • les données sont stockées dans le serveur permettant au client de ne s'occuper que de l'affichage ;
  • chaque requête est stateless c'est-à-dire qu'elle est exécutable du côté serveur sans que celui-ci ait besoin de retenir l'état du client (son passé i.e. ses requêtes passées) ;
  • les réponses peuvent parfois être mises en cache facilitant la montée en charge ;
  • les ressources (services) du serveur sont clairement définies ; l'état du client est envoyé par « morceaux » augmentant le nombre de requêtes.

Pour bâtir le service du côté serveur, un serveur PHP ou Tomcat peut faire l'affaire. Il pourra fournir un web service, des données au format XML ou JSON. Du côté client, il faut alors implémenter un parseur SAX ou d'objet JSON, comme montré dans [JSONREST].

VIII-C-1. Exemple de client JSON

 
Sélectionnez
HttpClient httpclient = new DefaultHttpClient();
HttpGet httpget = new HttpGet(url);
HttpResponse response;
try {
    response = httpclient.execute(httpget);
    // Examine the response status
    Log.i("Praeda",response.getStatusLine().toString());
    // Get hold of the response entity
    HttpEntity entity = response.getEntity();
    if (entity != null) {
        // A Simple JSON Response Read
    InputStream instream = entity.getContent();
    String result= convertStreamToString(instream);
    Log.i("Praeda",result);
    // A Simple JSONObject Creation
    JSONObject json=new JSONObject(result);
    Log.i("Praeda","<jsonobject>\n"+json.toString()+"\n</jsonobject>");
    // A Simple JSONObject Parsing
    JSONArray nameArray=json.names();
    JSONArray valArray=json.toJSONArray(nameArray);
    for(int i=0;i<valArray.length();i++)
    {
        Log.i("Praeda","<jsonname"+i+">\n"+nameArray.getString(i)+"\n</jsonname"+i+">\n"
          +"<jsonvalue"+i+">\n"+valArray.getString(i)+"\n</jsonvalue"+i+">");
    }

VIII-C-2. Exemple de serveur Tomcat

Du côté serveur, on peut par exemple utiliser une servlet tomcat pour capturer la requête.

 
Sélectionnez
public class SimpleServlet extends HttpServlet {
    public void init(ServletConfig c) throws ServletException {
        // init
    }
    public void doGet(HttpServletRequest req, HttpServletResponse res)
      throws ServletException, IOException {
        Vector myVector = new Vector();
        String param = req.getParameter("param");
        PrintWriter out = response.getWriter();
        // traitements
    }
    public void destroy() { }
    public String getServletInfo() { }
}

La servlet peut même redéléguer la partie « Vue » à une JSP, en fin de traitement :

 
Sélectionnez
<title>
  <!-- get a value that has been set by the servlet -->
  <%= request.getAttribute("title") %>
</title>
<jspx:foreach collection="<%= myVector %>">
  <jspx:item ref="myItem" type="java.lang.Integer">
    <element> <%= myItem %> </element>
  </jspx:item>
</jspx:foreach>

IX. Divers

IX-A. Bibliothèques natives : JNI

Dans [JNI], un excellent tutoriel présente les grandes étapes pour programmer des appels natifs vers du code C, ce qui, en Java s'appelle JNI pour Java Native Interface. Le but recherché est multiple :

  • les appels natifs permettent de s'appuyer sur du code C déjà développé et évitent de tout recoder en Java ;
  • le code ainsi déporté est davantage protégé contre la décompilation des .dex ;
  • le code C peut éventuellement être utilisé ailleurs, par exemple sous iOS.

Évidemment, ce type de développement est tout à fait orthogonal au but d'Android, c'est-à-dire à la programmation Java s'appuyant sur les fonctionnalités offertes par l'API Android. Dans votre code C, vous n'aurez accès à quasiment rien, ce qui restreint grandement l'intérêt de programmer des méthodes natives.

Pour travailler avec des appels JNI, il faudra utiliser un outil complémentaire de Google permettant de compiler votre programme C vers une bibliothèque partagée .so: le Android NDK.

IX-A-1. Classe d'interface

La première étape consiste à réaliser le code Java permettant de faire le pont entre votre activité et les méthodes natives. Dans l'exemple suivant, on déclare une méthode statique (en effet, votre programme C ne sera pas un objet), appelant une méthode native dont l'implémentation réalise l'addition de deux nombres :

 
Sélectionnez
package andro.jf.jni;
public class NativeCodeInterface {
    public static native int calcul1(int x, int y);
    public static int add(int x, int y)
    {
        int somme;
        somme = calcul1(x,y);
        return somme;
    }
    static {
        System.loadLibrary("testmodule");
    }
}

Un appel natif depuis une activité ressemblera à :

 
Sélectionnez
TextView text = (TextView)findViewById(R.id.texte);
text.setText("5+7 = " + NativeCodeInterface.add(5, 7));

IX-A-2. Génération du .h

À partir de la classe précédemment écrite, il faut utiliser l'outil javah pour générer le fichier .h correspondant aux méthodes natives déclarées dans le .java. En dehors du répertoire src/ de votre projet, vous pouvez créer un répertoire jni/ afin d'y placer les fichiers de travail de la partie C. On réalise donc la compilation, puis l'extraction du .h :

 
Sélectionnez
javac javac -d ./jni ./src/andro/jf/jni/NativeCodeInterface.java
cd ./jni
javah -jni andro.jf.jni.NativeCodeInterface

On obtient alors le fichier andro_jf_jni_NativeCodeInterface.h suivant :

 
Sélectionnez
// Header for class andro_jf_jni_NativeCodeInterface
#ifndef _Included_andro_jf_jni_NativeCodeInterface
#define _Included_andro_jf_jni_NativeCodeInterface
#ifdef __cplusplus
  extern "C" {
#endif
JNIEXPORT jint JNICALL Java_andro_jf_jni_NativeCodeInterface_calcul1
(JNIEnv *, jclass, jint, jint);
#ifdef __cplusplus
  }
#endif
#endif

IX-A-3. Écriture du .c et compilation

À partir du fichier .h, il faut maintenant écrire le code de l'appel natif :

 
Sélectionnez
#include "andro_jf_jni_NativeCodeInterface.h"
JNIEXPORT jint JNICALL Java_andro_jf_jni_NativeCodeInterface_calcul1
        (JNIEnv * je, jclass jc, jint a, jint b) {
    return a+b;
}

Il faut ensuite créer le Makefile approprié pour la compilation du fichier .c à l'aide du script ndk-build. Le fichier de Makefile doit s'appeler Android.mk :

 
Sélectionnez
LOCAL_PATH:= $(call my-dir)
include $(CLEAR_VARS)
LOCAL_MODULE := testmodule
LOCAL_CFLAGS := -Werror
LOCAL_SRC_FILES := test.c
LOCAL_LDLIBS := -llog
include $(BUILD_SHARED_LIBRARY)

Et la phase de compilation doit ressembler à :

 
Sélectionnez
/usr/local/android-ndk-r8b/ndk-build
Compile thumb : testmodule <= test.c
SharedLibrary : libtestmodule.so
Install : libtestmodule.so => libs/armeabi/libtestmodule.so

IX-A-4. Démonstration

L'annexe [ANX_JNIJNI] présente le code complet d'un appel natif à une bibliothèque C réalisant l'addition de deux nombres. Le résultat obtenu est le suivant :

Image non disponible

X. Annexes : outils

X-A. Outils à télécharger

Les outils minimum :

Les outils complémentaires :

X-B. L'émulateur Android

L'émulateur Android résulte d'une compilation des sources d'Android permettant d'exécuter le système sur un PC classique. En fonction de ce qui a été installé par le SDK, on peut lancer un émulateur compatible avec telle ou telle version de l'API.

L'émulateur reste limité sur certains aspects. Par exemple, il est difficile de tester une application utilisant l'accéléromètre ou le Wi-Fi. Il devient alors nécessaire de réaliser des tests avec un téléphone réel.

L'émulateur peut maintenant s'exécuter directement de manière native, car il est possible de le compiler pour une architecture x86. Dans les anciennes versions de l'émulateur, seuls les processeurs ARM étaient supportés, car ce sont eux qui équipent la plupart de nos smartphones. Dans ce cas, l'émulateur utilise la virtualisation pour s'exécuter sur du x86.

Une version particulière de l'émulateur, nommée « Google APIs », permet de tester une application qui interroge l'un des nombreux services Google (non open source), par exemple le service Google Map.

L'émulateur « Google APIs » n'est disponible qu'en version ARM.

X-B-1. AVD : le gestionnaire d'appareils

[Emulator] Pour tester une application, Google fournit un émulateur Android, abrégé par AVD pour Android Virtual Device. Il est possible, en fonction de ce qui est présent dans le SDK installé, de créer plusieurs configurations différentes de téléphones :

  • l'outil tools/android permet de mettre à jour et installer différentes versions du SDK ;
  • l'outil tools/android avd (ajouter « avd » en ligne de commande) liste les différentes configurations d'appareils de l'utilisateur
Image non disponible

X-B-2. Accélération matérielle pour l'émulateur

Depuis Android 4.0 (ICS), Google fournit une image kvm de l'émulateur, compatible avec les plates-formes x86. Cette image permet de se passer de qemu qui permettait d'émuler un processeur ARM sur une architecture x86 : on gagne l'overhead d'émulation !

Pour ce faire, il faut bien entendu disposer de kvm et installer depuis le SDK manager l'outil Intel x86 Atom System Image, disponible dans ICS. Pour utiliser l'accélération, il faut créer un nouvel appareil utilisant un CPU de type Intel Atom (x86), comme montré ici :

Image non disponible

X-B-3. Lancer l'émulateur

[Emulator] Dans le répertoire tools, l'exécutable emulator permet de lancer l'émulateur Android en précisant la configuration d'appareil à l'aide de l'option -avd. La syntaxe de la ligne de commande est donc :

 
Sélectionnez
emulator -avd <avd_name> [-<option> [<value>]]

Par défaut, la commande sans option démarre l'émulateur.

L'émulateur peut aussi être paramétré en ligne de commande. Les options possibles permettent par exemple de :

  • spécifier un serveur DNS (-dns-server <IP>) ;
  • ralentir le CPU (-cpu-delay <value>) ;
  • charger une partition de SDcard (-ramdisk <filepath>) ;
  • effacer des données utilisateur (-wipe-data, -initdata) ;

X-C. ADB : Android Debug Bridge

L'outil adb (Android Debug Bridge) permet d'interagir avec l'émulateur pour effectuer des opérations de configuration, d'installation et de débogage. Par défaut, adb se connecte à la seule instance de l'émulateur qui est lancée (comportement de l'option -e) pour exécuter les commandes demandées.

Voici quelques commandes utiles :

Installation/Désinstallation d'une application

 
Sélectionnez
./adb install newDialerOne.apk
./adb uninstall kz.mek.DialerOne

Pour connaitre le nom de package d'une application dont on n'est pas le développeur, on peut utiliser la commande ./aapt dump badging app.apk.

Envoi/Récupération d'un fichier

 
Sélectionnez
adb push file /sdcard/
 
adb pull /sdcard/file ./

Exécution d'un shell dans le téléphone

 
Sélectionnez
adb shell

X-C-1. Débogage

Les commandes classiques System.out.xxx sont redirigées vers /dev/null. Il faut donc déboguer autrement. Pour ce faire, le SDK fournit un moyen de visualiser les logs du système et de les filtrer au travers de l'outil adb situé dans le répertoire platform-tools du SDK. L'outil permet de se connecter à l'émulateur et d'obtenir les messages de logs. On obtient par exemple pour une exception :

 
Sélectionnez
./adb logcat
 
I/System.out( 483): debugger has settled (1441)
 
W/System.err( 483): java.io.FileNotFoundException: /test.xml
 
                    (No such file or directory)
 
...
 
W/System.err( 483): at andro.jfl.AndroJFLActivity.onCreate(
 
                    Andro7x24Activity.java:38)

Il est aussi possible de générer des logs à l'aide de la classe Log est des méthodes statiques .v (verbose), .d (debug), .e (error), .w (warning), etc. Par exemple :

 
Sélectionnez
Log.w("myApp", "Mon message à logguer");

X-C-2. Tester sur son téléphone

Il est extrêmement simple d'utiliser un appareil réel pour tester une application. Il faut tout d'abord activer le débogage Android afin qu'adb puisse se connecter à l'appareil lorsque le câble USB est branché. On voit alors apparaître l'appareil, par exemple :

 
Sélectionnez
./adb devices
 
List of devices attached
 
363234B--------- device

Dans Eclipse, il suffit de changer la configuration du « Run » pour « Active Devices », ce qui lancera automatiquement l'application sur le téléphone si aucun émulateur n'est lancé.

Les tests sur un appareil réel sont particulièrement utiles lorsque l'on travaille avec les capteurs.

X-D. Simuler des sensors

[SS] (cf. ANX_CapteursCapteurs) Afin de simuler les sensors, vous pouvez utiliser l'outil Sensor Simulator qui permet de simuler le changement de valeurs des senseurs à partir d'un client Java en dehors de l'émulateur. Pour réaliser cela, il faut :

  • télécharger Sensor Simulator ;
  • lancer l'outil bin/sensorsimulator-x.x.x.jar (java -jar bin/sensorsimulator-x.x.x.jar) ;
  • ajouter bin/sensorsimulator-lib-x.x.x.jar à votre projet Eclipse ;
  • ajouter bin/SensorSimulatorSettings-x.x.x.apk à votre device virtuel (utiliser la commande adb install SensorSimulatorSettings-x.x.x.apk).

Vous pouvez, pour commencer, tester la connexion entre l'outil externe et l'outil de configuration interne de Sensor Simulator. Dans l'émulateur, lancez Sensor Simulator et après avoir vérifié la concordance entre les adresses IP, vous pouvez connecter les deux outils depuis l'onglet Testing. Vous pouvez ensuite faire bouger le device virtuel dans le client Java (téléphone en haut à gauche).

Vidéo

X-D-1. Adaptation de votre application au simulateur

Le principe du simulateur est de remplacer la déclaration de votre SensorManager par celui du simulateur dans le code de votre application. Ainsi, les appels à la lecture des senseurs appelleront la bibliothèque du simulateur qui, à travers une connexion réseau, ira lire les données dans le client externe Java.

Remplacez votre déclaration ainsi :

 
Sélectionnez
// SensorManager manager = (SensorManager)getSystemService(SENSOR_SERVICE);
SensorManagerSimulator manager =
  SensorManagerSimulator.getSystemService(this, SENSOR_SERVICE);
manager.connectSimulator();

Attention aux directives import qui, par défaut, importent les classes de android.hardware et doivent désormais utiliser org.openintents.sensorsimulator.hardware. Ne pas oublier non plus d'ajouter la permission permettant à votre application d'accéder à internet. Quelques adaptations du code peuvent être nécessaires…

Vidéo

X-E. HierarchyViewer

Android fournit un outil d'analyse live de la hiérarchie des objets graphiques. Ainsi, il est possible de mieux comprendre sa propre application lors de la phase de débogage. Pour l'utiliser, il faut lancer : ./hierarchyviewer.

Dans l'exemple suivant, on voit deux FrameLayout qui sont enfants de l'élément de plus haut niveau LinearLayout. Le premier FrameLayout a été décroché de l'élément root et remplacé par un nouveau FrameLayout contenant l'élément Preview permettant de visualiser ce que voit la caméra arrière (cf [ANX_CameraCamera]).

Les trois points de couleur représentent la vitesse de rendu. De gauche à droite on a le temps utilisé pour mesurer (calculer les dimensions), positionner (calculer la position des enfants) et dessiner .

L'interprétation est : vert : 50 % plus rapide que les autres éléments graphiques, jaune : moins de 50 %, rouge : le plus lent de la hiérarchie.

Image non disponible

TODO

  • Messages via C2DM ;
  • IntentService.

XI. Annexes : codes sources

XI-A. Interfaces graphiques

XI-A-1. Main.java

 
Sélectionnez
public class Main extends Activity {
    @Override
    protected void onSaveInstanceState(Bundle outState) {
        super.onSaveInstanceState(outState);
        Toast.makeText(this, "SAUVEGARDE", Toast.LENGTH_LONG).show();
    }
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        setContentView(R.layout.acceuil);
        super.onCreate(savedInstanceState);
        TextView texte = (TextView)findViewById(R.id.le_texte);
        texte.setText("Here we go !");
        Button b = (Button)findViewById(R.id.Button01);
        b.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
                Toast.makeText(v.getContext(), "Stop !", Toast.LENGTH_LONG).show();
            }
        });
        // Changing layout
        LinearLayout l = (LinearLayout)findViewById(R.id.accueilid);
        l.setBackgroundColor(Color.GRAY);
    }
}

XI-A-2. Layout

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<LinearLayout xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
      android:orientation="vertical" android:layout_width="fill_parent"
      android:layout_height="fill_parent" android:gravity="center"
      android:id="@+id/accueilid">
    <TextView android:id="@+id/le_texte" android:layout_width="wrap_content"
           android:layout_height="wrap_content" android:text="@string/hello"
          android:layout_gravity="center" />
    <EditText android:text="" android:id="@+id/EditText01"
          android:layout_width="fill_parent" android:layout_height="wrap_content"></EditText>
    <EditText android:text="" android:layout_width="fill_parent"
          android:layout_height="wrap_content"></EditText>
    <ImageView android:id="@+id/logoEnsi" android:src="@drawable/ensi"
          android:layout_width="100px" android:layout_height="wrap_content"
          android:layout_gravity="center_horizontal"></ImageView>
    <Button android:text="Go !" android:id="@+id/Button01"
          android:layout_width="wrap_content" android:layout_height="wrap_content"></Button>
</LinearLayout>

XI-A-3. Activity2.java

 
Sélectionnez
public class Activity2 extends Activity {
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        LinearLayout gabarit = new LinearLayout(this);
        gabarit.setOrientation(LinearLayout.VERTICAL);
        gabarit.setGravity(Gravity.CENTER);
        // Label
        TextView texte = new TextView(this);
        texte.setText("Programming creation of interface !");
        gabarit.addView(texte);
        // Zone de texte
        EditText edit = new EditText(this);
        edit.setText("Edit me");
        gabarit.addView(edit);
        // Image
        ImageView image = new ImageView(this);
        image.setImageResource(R.drawable.ensi);
        gabarit.addView(image);
        setContentView(gabarit);
    }
}

XI-B. Listes pour des items texte

XI-B-1. AndroListsSimpleActivity.java

 
Sélectionnez
public class AndroListsSimpleActivity extends Activity {
    /** Called when the activity is first created. */
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        ListView list = (ListView)findViewById(R.id.maliste);
        ArrayAdapter<String> tableau = new ArrayAdapter<String>(
                    list.getContext(), R.layout.montexte);
        for (int i=0; i<40; i++) {
            tableau.add("coucou " + i);
        }
        list.setAdapter(tableau);
    }
}

XI-B-2. Layout

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<LinearLayout xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    android:orientation="vertical" android:layout_width="fill_parent"
    android:layout_height="fill_parent">
  <ListView android:layout_height="fill_parent" android:id="@+id/maliste"
      android:layout_width="fill_parent"></ListView>
</LinearLayout>

XI-B-3. Layout d'une ligne de liste

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
  <TextView android:text="TextView" android:id="@+id/montexte"
      android:layout_width="wrap_content" android:layout_height="wrap_content"
      xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"></TextView>

XI-C. Listes de layouts complexes

XI-C-1. AndroListsActivity.java

 
Sélectionnez
public class AndroListsActivity extends Activity {
/    ** Called when the activity is first created. */
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        ListView list = (ListView)findViewById(R.id.maliste);
        ArrayAdapter<String> tableau = new ArrayAdapter<String>(
                    list.getContext(), R.layout.ligne, R.id.monTexte);
        for (int i=0; i<40; i++) {
            tableau.add("coucou " + i);
        }
        list.setAdapter(tableau);
    }
}

XI-C-2. Layout

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<LinearLayout xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    android:orientation="vertical" android:layout_width="fill_parent"
    android:layout_height="fill_parent">
  <ListView android:layout_height="fill_parent" android:id="@+id/maliste"
      android:layout_width="fill_parent"></ListView>
</LinearLayout>

XI-C-3. Layout d'une ligne de liste

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<LinearLayout xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    android:layout_height="fill_parent" android:orientation="horizontal"
    android:layout_width="fill_parent" android:baselineAligned="true"
    android:gravity="center">
  <TextView android:layout_height="wrap_content" android:id="@+id/monTexte"
      android:text="TextView"
      android:textAppearance="?android:attr/textAppearanceLarge"
       android:layout_width="wrap_content"></TextView>
  <LinearLayout android:layout_height="wrap_content"
      android:orientation="horizontal" android:layout_width="fill_parent"
      android:gravity="right" android:layout_gravity="center">
    <ImageView android:id="@+id/monImage" android:layout_height="wrap_content"
        android:layout_width="wrap_content"
        android:src="@android:drawable/ic_menu_compass"></ImageView>
  </LinearLayout>
</LinearLayout>

XI-D. Onglets

XI-D-1. AndroTabs2Activity.java

 
Sélectionnez
public class AndroTabs2Activity extends TabActivity {
    /** Called when the activity is first created. */
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        TabHost tabHost = getTabHost();
        TabHost.TabSpec spec;
        Intent intent;
        // Création de l'intent lancant l'activité de l'onglet
        intent = new Intent().setClass(this, ActivityOnglet1.class);
        // Création dynamique d'une configuration pour l'onglet 1
        spec = tabHost.newTabSpec("Onglet 1");
        spec.setContent(intent);
        spec.setIndicator("Onglet 1");
        tabHost.addTab(spec);
        intent = new Intent().setClass(this, ActivityOnglet2.class);
        spec = tabHost.newTabSpec("Onglet 2");
        spec.setContent(intent);
        spec.setIndicator("Onglet 2");
        tabHost.addTab(spec);
        // Choisir l'onglet par défaut
        tabHost.setCurrentTab(0);
    }
}

XI-D-2. Layout du Main

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<TabHost xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    android:id="@android:id/tabhost" android:layout_width="fill_parent"
    android:layout_height="fill_parent">
  <LinearLayout android:id="@+id/linearLayout1"
      android:layout_width="fill_parent" android:layout_height="fill_parent"
      android:orientation="vertical">
    <TabWidget android:layout_width="fill_parent"
        android:layout_height="wrap_content" android:id="@android:id/tabs">
    </TabWidget>
    <FrameLayout android:layout_width="fill_parent"
        android:layout_height="fill_parent" android:id="@android:id/tabcontent">
    </FrameLayout>
  </LinearLayout>
</TabHost>

XI-D-3. Onglet 1

 
Sélectionnez
public class ActivityOnglet1 extends Activity {
    /** Called when the activity is first created. */
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.onglet1);
    }
}

XI-D-4. Layout de l'onglet 1

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<LinearLayout xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    android:orientation="vertical" android:layout_width="fill_parent"
    android:layout_height="fill_parent">
  <RatingBar android:id="@+id/ratingBar1" android:layout_width="wrap_content"
      android:layout_height="wrap_content"></RatingBar>
  <SeekBar android:layout_height="wrap_content" android:id="@+id/seekBar1"
      android:layout_width="fill_parent"></SeekBar>
  <TextView android:text="TextView" android:id="@+id/textView1"
      android:layout_width="wrap_content" android:layout_height="wrap_content"></TextView>
</LinearLayout>

XI-D-5. Onglet 2

 
Sélectionnez
public class ActivityOnglet2 extends Activity {
    /** Called when the activity is first created. */
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.onglet2);
    }
}

XI-D-6. Layout de l'onglet 2

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<LinearLayout xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    android:orientation="vertical" android:layout_width="fill_parent"
    android:layout_height="fill_parent">
  <ProgressBar android:layout_height="wrap_content"
      style="?android:attr/progressBarStyleLarge" android:layout_width="wrap_content"
      android:id="@+id/progressBar1"></ProgressBar>
  <QuickContactBadge android:id="@+id/quickContactBadge1"
      android:layout_width="wrap_content" android:layout_height="wrap_content"></QuickContactBadge>
  <TextView android:textAppearance="?android:attr/textAppearanceMedium"
      android:text="TextView" android:layout_height="wrap_content"
      android:layout_width="wrap_content" android:id="@+id/textView1"></TextView>
</LinearLayout>

XI-E. Intents

XI-E-1. Main.java

 
Sélectionnez
public class Main extends Activity {
    private MyBroadcastReceiverDyn myreceiver;
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        Button call = (Button)findViewById(R.id.call);
        call.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
                Intent login = new Intent(getApplicationContext(),
                        GivePhoneNumber.class);
                startActivity(login);
        }});
        Button info = (Button)findViewById(R.id.info);
        info.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
            Intent login = new Intent(getApplicationContext(),
                        GivePhoneNumber.class);
                startActivityForResult(login,48);
        }});
        // Broadcast receiver dynamique
        myreceiver = new MyBroadcastReceiverDyn();
        IntentFilter filtre = new IntentFilter("andro.jf.broadcast");
        registerReceiver(myreceiver, filtre);
    }
    @Override
    protected void onActivityResult(int requestCode, int resultCode, Intent data) {
        if (requestCode == 48)
            Toast.makeText(this, "Code de requête récupéré (je sais d'ou je viens)",
                            Toast.LENGTH_LONG).show();
            if (resultCode == 50)
                Toast.makeText(this, "Code de retour ok (on m'a renvoyé le bon code)",
                            Toast.LENGTH_LONG).show();
    }
}

XI-E-2. Layout du Main

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<LinearLayout xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    android:orientation="vertical" android:layout_width="fill_parent"
    android:layout_height="fill_parent">
  <TextView android:layout_width="fill_parent"
      android:layout_height="wrap_content" android:text="Main Activity:" />
  <Button android:text="Call" android:id="@+id/call"
      android:layout_width="wrap_content" android:layout_height="wrap_content"></Button>
  <Button android:text="Call with result" android:id="@+id/info"
      android:layout_width="wrap_content" android:layout_height="wrap_content"></Button>
</LinearLayout>

XI-E-3. Seconde activité

 
Sélectionnez
public class GivePhoneNumber extends Activity {
    @Override
    protected void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.givephonenumber);
        // Bouton ok
            Button b = (Button)findViewById(R.id.ok);
        b.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            public void onClick(View v) {
                EditText number = (EditText)findViewById(R.id.number);
                Uri telnumber = Uri.parse("tel:" + number.getText().toString());
                Intent call = new Intent(Intent.ACTION_DIAL, telnumber);
                startActivity(call);
            }
        });
        // Bouton finish
        Button finish = (Button)findViewById(R.id.finish);
        finish.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            public void onClick(View v) {
                setResult(50);
                finish();
            }
        });
        // Bouton appel direct
        Button direct = (Button)findViewById(R.id.direct);
        direct.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
                EditText number = (EditText)findViewById(R.id.number);
                Uri telnumber = Uri.parse("tel:" + number.getText().toString());
                Intent call = new Intent(Intent.ACTION_CALL, telnumber);
                startActivity(call);
        }});
        // Bouton broadcast
        Button broad = (Button)findViewById(R.id.broadcast);
        broad.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
                Intent broadcast = new Intent("andro.jf.broadcast");
                broadcast.putExtra("extra", "test");
                sendBroadcast(broadcast);
        }});
        // Bouton pour s'auto appeler
        Button autoinvoc = (Button)findViewById(R.id.autoinvoc);
        autoinvoc.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
                Intent call = new Intent("andro.jf.nom_du_message");
                call.putExtra("extra", "test");
                startActivity(call);
        }});
    }
}

XI-E-4. Layout de la seconde activité

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<LinearLayout xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    <android:orientation="vertical" android:layout_width="fill_parent"
    android:layout_height="fill_parent">
  <TextView android:text="Renseignez votre login:" android:id="@+id/TextView01"
    android:layout_width="wrap_content" android:layout_height="wrap_content"
    xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"></TextView>
  <EditText android:id="@+id/number" android:layout_width="fill_parent"
      android:layout_height="wrap_content"></EditText>
  <Button android:text="Ok" android:id="@+id/ok"
      android:layout_width="wrap_content" android:layout_height="wrap_content"></Button>
  <Button android:text="Finish" android:id="@+id/finish"
      android:layout_width="wrap_content" android:layout_height="wrap_content"></Button>
  <Button android:text="Direct Call" android:id="@+id/direct"
      android:layout_width="wrap_content" android:layout_height="wrap_content"></Button>
  <Button android:text="Broadcast" android:id="@+id/broadcast"
      android:layout_width="wrap_content" android:layout_height="wrap_content"></Button>
  <Button android:text="Auto call" android:id="@+id/autoinvoc"
      android:layout_width="wrap_content" android:layout_height="wrap_content"></Button>
</LinearLayout>

XI-F. Receveur de broadcasts

XI-F-1. MyBroadcastReceiver.java

 
Sélectionnez
public class MyBroadcastReceiver extends BroadcastReceiver {
    @Override
    public void onReceive(Context context, Intent intent) {
        Bundle extra = intent.getExtras();
        if (extra != null)
        {
            String val = extra.getString("extra");
            Toast.makeText(context, "Broadcast message received: " + val,
                            Toast.LENGTH_SHORT).show();
        }
    }
}

XI-F-2. Manifest

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<manifest xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    package="andro.jf"
    android:versionCode="1"
    android:versionName="1.0">
  <application android:icon="@drawable/icon" android:label="@string/app_name">
    <activity android:name=".Main"
              android:label="@string/app_name">
      <intent-filter>
        <action android:name="android.intent.action.MAIN" />
        <category android:name="android.intent.category.LAUNCHER" />
      </intent-filter>
      <intent-filter>
        <action android:name="andro.jf.nom_du_message" />
        <category android:name="android.intent.category.DEFAULT" />
      </intent-filter>
    </activity>
    <activity android:name=".GivePhoneNumber"
        android:label="Renseigner le login"/>
    <receiver android:name="MyBroadcastReceiver">
      <intent-filter>
        <action android:name="andro.jf.broadcast" />
        <category android:name="android.intent.category.DEFAULT" />
      </intent-filter>
    </receiver>
  </application>
  <uses-permission android:name="android.permission.RECEIVE_SMS"/>
  <uses-permission android:name="android.permission.CALL_PHONE"/>
  <uses-sdk android:minSdkVersion="4" android:targetSdkVersion="4" />
</manifest>

XI-G. Gestion des préférences

XI-G-1. Main.java

 
Sélectionnez
public class Main extends Activity {
    /** Called when the activity is first created. */
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        // Passé à l'activité des préférences
        View button = findViewById(R.id.prefs);
        button.setOnClickListener( new View.OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
                Intent go_to_prefs = new Intent(getApplicationContext(),MesPreferences.class);
                startActivity(go_to_prefs);
            }
        });
        // Récupération d'une valeur de préférence
        View recup_login = findViewById(R.id.recup_login);
        recup_login.setOnClickListener( new View.OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
                SharedPreferences prefs = PreferenceManager.getDefaultSharedPreferences(
                getApplicationContext());
                Toast.makeText(getApplicationContext(), "Recup login: " + prefs.getString("login",""),
                               Toast.LENGTH_SHORT).show();
                Toast.makeText(getApplicationContext(), "Recup vitesse: " + prefs.getString("vitesse",""),
                               Toast.LENGTH_SHORT).show();
            }
        });
    }
}

XI-G-2. MesPreferences.java

 
Sélectionnez
public class MesPreferences extends PreferenceActivity {
    @Override
    protected void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        addPreferencesFromResource(R.xml.prefs);
    }
}

XI-G-3. Preferences XML

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<PreferenceScreen xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    android:key="prefs">
  <CheckBoxPreference android:title="Diffusion du login"
      android:summaryOff="Ne pas diffuser" android:summaryOn="Diffuser"
      android:key="diffuser"></CheckBoxPreference>
  <EditTextPreference android:summary="login d'authentification"
      android:title="Login" android:key="login" android:dependency="diffuser"></EditTextPreference>
  <EditTextPreference android:title="Password"
      android:key="password" android:dependency="diffuser"></EditTextPreference>
  <ListPreference android:title="Vitesse"
      android:key="vitesse"
      android:entries="@array/key"
     android:entryValues="@array/value"
      android:dialogTitle="Choisir la vitesse:"
      android:persistent="true"></ListPreference>
</PreferenceScreen>

XI-H. Démarrage de services

XI-H-1. AutoStart.java

 
Sélectionnez
public class AutoStart extends BroadcastReceiver {
    public void onReceive(Context context, Intent intent) {
        Intent startServiceIntent = new Intent(context, AndroService.class);
        context.startService(startServiceIntent);
    }
}

XI-H-2. Manifest

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<manifest xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    package="andro.jf" android:versionCode="1" android:versionName="1.0">
  <uses-sdk android:minSdkVersion="10" />
  <application android:icon="@drawable/icon" android:label="@string/app_name">
    <activity android:name=".LocalStartUI" android:label="@string/app_name">
      <intent-filter>
        <action android:name="android.intent.action.MAIN" />
        <category android:name="android.intent.category.LAUNCHER" />
      </intent-filter>
    </activity>
    <service android:name=".AndroService">
      <intent-filter>
        <action android:name="andro.jf.manageServiceAction" />
      </intent-filter>
    </service>
    <receiver android:name=".AutoStart">
      <intent-filter>
        <action android:name="android.intent.action.BOOT_COMPLETED" />
      </intent-filter>
    </receiver>
  </application>
</manifest>

XI-H-3. LocalStartUI.java

 
Sélectionnez
public class LocalStartUI extends Activity {
    @Override
    protected void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        // TODO Auto-generated method stub
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        Button b = (Button) findViewById(R.id.button1);
        b.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
                Intent startService = new Intent("andro.jf.manageServiceAction");
                startService(startService);
            }
        });
        Button b2 = (Button) findViewById(R.id.button2);
        b2.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
                Intent stopService = new Intent("andro.jf.manageServiceAction");
                stopService(stopService);
            }
        });
    }
}

XI-H-4. AndroService.java

 
Sélectionnez
public class AndroService extends Service {
    Timer timer;
    TimerTask task;
    public void onCreate() {
        // Création du service
        Toast.makeText(this, "Service Created", Toast.LENGTH_SHORT).show();
        timer = new Timer();
    }
    public void onDestroy() {
        // Destruction du service
        Toast.makeText(this, "Destruction du service", Toast.LENGTH_SHORT).show();
        timer.cancel();
    }
    public int onStartCommand(Intent intent, int flags, int startId) {
    // Démarrage du service
        Toast.makeText(this, "Démarrage du service", Toast.LENGTH_SHORT).show();
        /* boolean blop = true; // Vraiment pas une bonne idée !
        while (blop == true)
        ; */
        final Handler handler = new Handler();
        task = new TimerTask() {
            public void run() {
                handler.post(new Runnable() {
                    public void run() {
                        Toast.makeText(AndroService.this, "plop !", Toast.LENGTH_SHORT).show();
                    }
                });
            }
        };
        timer.schedule(task, 0, 5000);
        return START_STICKY;
    }
    public IBinder onBind(Intent arg0) {
        return null;
    }
}

XI-I. Binding entre service et activité pour un même processus

XI-I-1. AndroService.java

 
Sélectionnez
public class AndroService extends Service {
    /* For binding this service */
    private int infoOfService = 0; // La donnée à transmettre à l'activité
    private final IBinder ib = new MonServiceBinder(); // L'implémentation de l'objet de binding
    private class MonServiceBinder extends Binder implements AndroServiceInterface {
    // Cette classe qui hérite de Binder implémente une méthode définie dans l'interface
        public int getInfo() {
            return infoOfService;
        }
    }
    public IBinder onBind(Intent arg0) {
        return ib;
    }
    /* Service stuff */
    public void onCreate() {
        // Création du service
        Toast.makeText(this, "Service Created", Toast.LENGTH_SHORT).show();
    }
    public void onDestroy() {
        // Destruction du service
    }
    public int onStartCommand(Intent intent, int flags, int startId) {
        // Démarrage du service
        Thread t = new Thread(new Runnable() {
            @Override
            public void run() {
                try {
                    Thread.sleep(4000);
                } catch (InterruptedException e) {
                    e.printStackTrace();
                }
                infoOfService = 12;
            }
        });
        t.start();
        return START_STICKY;
    }
}

XI-I-2. AndroServiceInterface.java

 
Sélectionnez
package andro.jf;
/* C'est l'interface utilisée de part et d'autre (activité/service).
 * Le service va créer un objet de type Binder qui implémente cette interface.
 * L'activité va recevoir cet objet (sans connaitre son type), mais sait qu'il
 * implémentera cette interface.
 */
public interface AndroServiceInterface {
    public int getInfo();
}

XI-I-3. AndroServiceBindActivity.java

 
Sélectionnez
public class AndroServiceBindActivity extends Activity {
    /** Called when the activity is first created. */
    private int infoFromService = 0;
    /* Code disponible lorsque l'activité sera connectée au service */
    private ServiceConnection maConnexion = new ServiceConnection() {
        /* Code exécuté lorsque la connexion est établie: */
        public void onServiceConnected(ComponentName name, IBinder service) {
            AndroServiceInterface myBinder = (AndroServiceInterface)service;
            infoFromService = myBinder.getInfo(); // stockage de l'information provevant du service
        }
        public void onServiceDisconnected(ComponentName name) {
        }
    };
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        Intent serv = new Intent(this,AndroService.class);
        startService(serv);
        Button b = (Button)findViewById(R.id.button1);
        b.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
                /* Intent pour la connexion au service */
                Intent intentAssociation = new Intent(AndroServiceBindActivity.this, AndroService.class);
                /* Bind au service: à refaire à chaque appui sur le bouton pour rafraichir la valeur */
                bindService(intentAssociation, maConnexion, Context.BIND_AUTO_CREATE);
                Toast.makeText(getApplicationContext(), "Info lue dans le service: "
                    + infoFromService, Toast.LENGTH_SHORT).show();
                /* On se déconnecte du service */
                unbindService(maConnexion);
            }
        });
    }
}

XI-I-4. Manifest

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<manifest xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    package="andro.jf" android:versionCode="1" android:versionName="1.0">
  <uses-sdk android:minSdkVersion="10" />
  <application android:icon="@drawable/icon" android:label="@string/app_name">
    <activity android:name=".AndroServiceBindActivity"
        android:label="@string/app_name">
      <intent-filter>
        <action android:name="android.intent.action.MAIN" />
        <category android:name="android.intent.category.LAUNCHER" />
      </intent-filter>
    </activity>
    <service android:name=".AndroService" /> <!-- not possible: android:process=":p2" -->
  </application>
</manifest>

XI-J. Binding inter processus utilisant le langage AIDL

XI-J-1. AndroService.java

 
Sélectionnez
public class AndroService extends Service {
    /* For binding this service */
    private int infoOfService = 0; // La donnée à transmettre à l'activité
    private AndroServiceInterface.Stub ib = new AndroServiceInterface.Stub() {
        @Override
        public int getInfo() throws RemoteException {
            // Cette classe qui hérite de Binder implémente une méthode définie dans l'interface
            return infoOfService;
        }
    };
    public IBinder onBind(Intent arg0) {
        return ib;
    }
    /* Service stuff */
    public void onCreate() {
        // Création du service
        Toast.makeText(this, "Service Created", Toast.LENGTH_SHORT).show();
    }
    public void onDestroy() {
        // Destruction du service
    }
    public int onStartCommand(Intent intent, int flags, int startId) {
        // Démarrage du service
        Thread t = new Thread(new Runnable() {
            @Override
            public void run() {
                try {
                    Thread.sleep(4000);
                } catch (InterruptedException e) {
                    e.printStackTrace();
                }
                infoOfService = 12;
            }
        });
        t.start();
        return START_STICKY;
    }
}

XI-J-2. AndroServiceInterface.aidl

 
Sélectionnez
package andro.jf;
interface AndroServiceInterface {
    int getInfo();
}

XI-J-3. AndroServiceInterface.java généré

 
Sélectionnez
/*
 * This file is auto-generated. DO NOT MODIFY.
 * Original file: /home/jf/workspace/AndroServiceBind2/src/andro/jf/AndroServiceInterface.aidl
 */
package andro.jf;
public interface AndroServiceInterface extends android.os.IInterface
{
    /** Local-side IPC implementation stub class. */
    public static abstract class Stub extends android.os.Binder implements andro.jf.AndroServiceInterface
    {
        private static final java.lang.String DESCRIPTOR = "andro.jf.AndroServiceInterface";
        /** Construct the stub at attach it to the interface. */
        public Stub()
        {
            this.attachInterface(this, DESCRIPTOR);
        }
        /**
         * Cast an IBinder object into an andro.jf.AndroServiceInterface interface,
         * generating a proxy if needed.
         */
        public static andro.jf.AndroServiceInterface asInterface(android.os.IBinder obj)
        {
            if ((obj==null)) {
                return null;
            }
            android.os.IInterface iin = (android.os.IInterface)obj.queryLocalInterface(DESCRIPTOR);
            if (((iin!=null)&&(iin instanceof andro.jf.AndroServiceInterface))) {
                return ((andro.jf.AndroServiceInterface)iin);
            }
            return new andro.jf.AndroServiceInterface.Stub.Proxy(obj);
        }
        public android.os.IBinder asBinder()
        {
            return this;
        }
        @Override public boolean onTransact(int code, android.os.Parcel data, android.os.Parcel reply, int flags) throws android.os.RemoteException
        {
            switch (code)
            {
                case INTERFACE_TRANSACTION:
                {
                    reply.writeString(DESCRIPTOR);
                    return true;
                }
                case TRANSACTION_getInfo:
                {
                    data.enforceInterface(DESCRIPTOR);
                    int _result = this.getInfo();
                    reply.writeNoException();
                    reply.writeInt(_result);
                    return true;
                }
            }
            return super.onTransact(code, data, reply, flags);
        }
        private static class Proxy implements andro.jf.AndroServiceInterface
        {
            private android.os.IBinder mRemote;
            Proxy(android.os.IBinder remote)
            {
                mRemote = remote;
            }
            public android.os.IBinder asBinder()
            {
                return mRemote;
            }
            public java.lang.String getInterfaceDescriptor()
            {
                return DESCRIPTOR;
            }
            public int getInfo() throws android.os.RemoteException
            {
                android.os.Parcel _data = android.os.Parcel.obtain();
                android.os.Parcel _reply = android.os.Parcel.obtain();
                int _result;
                try {
                    _data.writeInterfaceToken(DESCRIPTOR);
                    mRemote.transact(Stub.TRANSACTION_getInfo, _data, _reply, 0);
                    _reply.readException();
                    _result = _reply.readInt();
                }
                finally {
                    _reply.recycle();
                    _data.recycle();
                }
                return _result;
            }
        }
        static final int TRANSACTION_getInfo = (android.os.IBinder.FIRST_CALL_TRANSACTION + 0);
    }
    public int getInfo() throws android.os.RemoteException;
}

XI-J-4. AndroServiceBind2Activity.java

 
Sélectionnez
public class AndroServiceBind2Activity extends Activity {
    private int infoFromService = 0;
    /* Code disponible lorsque l'activité sera connectée au service */
    private ServiceConnection maConnexion = new ServiceConnection() {
        /* Code exécuté lorsque la connexion est établie: */
        public void onServiceConnected(ComponentName name, IBinder service) {
            AndroServiceInterface myBinder = AndroServiceInterface.Stub.asInterface(service);
            try {
                // stockage de l'information provevant du service
                infoFromService = myBinder.getInfo();
            } catch (RemoteException e) {
                e.printStackTrace();
            }
        }
        public void onServiceDisconnected(ComponentName name) {
        }
    };
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        Intent serv = new Intent(this,AndroService.class);
        startService(serv);
        Button b = (Button)findViewById(R.id.button1);
        b.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
                /* Intent pour la connexion au service */
                Intent intentAssociation = new Intent(AndroServiceBind2Activity.this, AndroService.class);
                /* Bind au service: à refaire à chaque appui sur le bouton pour rafraichir la valeur */
                bindService(intentAssociation, maConnexion, Context.BIND_AUTO_CREATE);
                Toast.makeText(getApplicationContext(), "Info lue dans le service: "
                    + infoFromService, Toast.LENGTH_SHORT).show();
                /* On se déconnecte du service */
                unbindService(maConnexion);
            }
        });
    }
}

XI-J-5. Manifest

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<manifest xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    package="andro.jf" android:versionCode="1" android:versionName="1.0">
  <uses-sdk android:minSdkVersion="10" />
  <application android:icon="@drawable/icon" android:label="@string/app_name">
    <activity android:name=".AndroServiceBind2Activity"
        android:label="@string/app_name">
      <intent-filter>
        <action android:name="android.intent.action.MAIN" />
        <category android:name="android.intent.category.LAUNCHER" />
      </intent-filter>
    </activity>
    <service android:name=".AndroService" android:process=":p2" /> <!-- Now possible -->
  </application>
</manifest>

XI-K. Processus indépendants

XI-K-1. Manifest

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<manifest xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    package="andro.jf" android:versionCode="1" android:versionName="1.0">
  <uses-sdk android:minSdkVersion="7" />
  <application android:icon="@drawable/icon" android:label="@string/app_name"
      android:process="andro.jf">
    <activity android:name=".AndroProcessActivity" android:label="@string/app_name">
      <intent-filter>
        <action android:name="android.intent.action.MAIN" />
        <category android:name="android.intent.category.LAUNCHER" />
      </intent-filter>
    </activity>
    <service android:name=".AndroService" android:process=":p2">
    </service>
  </application>
</manifest>

XI-K-2. AndroService.java

 
Sélectionnez
public class AndroService extends Service {
    public void onCreate() {
    }
    public void onDestroy() {
    }
    public int onStartCommand(Intent intent, int flags, int startId) {
        // Démarrage du service
        boolean b = true;
        while (b)
            ;
        return START_STICKY;
    }
    public IBinder onBind(Intent arg0) {
        return null;
    }
}

XI-L. Tâches asynchrones

XI-L-1. MainActivity

 
Sélectionnez
public class MainActivity extends Activity {
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.activity_main);
        ImageView img = (ImageView) findViewById(R.id.img);
        TextView txt = (TextView) findViewById(R.id.textView1);
        BitmapDownloaderTask task = new BitmapDownloaderTask(img, txt);
	task.execute("http://jean-francois-lalande.developpez.com/images/androids.png");
    }
}

XI-L-2. BitmapDownloaderTask

 
Sélectionnez
public class BitmapDownloaderTask extends AsyncTask<String, Integer, Bitmap> {
    private final WeakReference<ImageView> imageViewReference;
    private final WeakReference<TextView> textViewReference;
    public BitmapDownloaderTask(ImageView imageView, TextView textView) {
        imageViewReference = new WeakReference<ImageView>(imageView);
        textViewReference = new WeakReference<TextView>(textView);
    }
    // Actual download method, run in the task thread
    protected Bitmap doInBackground(String... params) {
        // params comes from the execute() call: params[0] is the url.
        String URL = params[0];
        publishProgress(new Integer(0));
        AndroidHttpClient client = AndroidHttpClient.newInstance("Android");
        HttpGet getRequest = new HttpGet(url);
        try {
            Thread.sleep(2000); // To simulate a slow downloading rate
            HttpResponse response = client.execute(getRequest);
            publishProgress(new Integer(1));
            Thread.sleep(1000); // To simulate a slow downloading rate
            final int statusCode = response.getStatusLine().getStatusCode();
            if (statusCode != HttpStatus.SC_OK) {
                Log.w("ImageDownloader", "Error " + statusCode
                    + " while retrieving bitmap from " + URL);
                return null;
            }
            HttpEntity entity = response.getEntity();
            if (entity != null) {
                InputStream inputStream = null;
                try {
                    inputStream = entity.getContent();
                    Bitmap bitmap = BitmapFactory.decodeStream(inputStream);
                    publishProgress(new Integer(3));
                    return bitmap;
                } finally {
                    if (inputStream != null) {
                        inputStream.close();
                    }
                    entity.consumeContent();
                }
            }
        } catch (Exception e) {
            // Could provide a more explicit error message
            // for IOException or IllegalStateException
            getRequest.abort();
            Log.w("ImageDownloader", "Error while retrieving bitmap from " + URL);
        } finally {
            if (client != null) {
                client.close();
            }
        }
        return null;
    }
    @Override
    protected void onProgressUpdate(Integer... values) {
        Integer step = values[0];
        if (textViewReference != null) {
            textViewReference.get().setText("Step: " + step.toString());
        }
    }
    @Override
    // Once the image is downloaded, associates it to the imageView
    protected void onPostExecute(Bitmap bitmap) {
        if (isCancelled()) {
            bitmap = null;
        }
        if (imageViewReference != null) {
            ImageView imageView = imageViewReference.get();
            if (imageView != null) {
                imageView.setImageBitmap(bitmap);
            }
        }
    }
    @Override
    protected void onPreExecute() {
        if (imageViewReference != null) {
            ImageView imageView = imageViewReference.get();
            if (imageView != null) {
                imageView.setImageResource(R.drawable.interro);
            }
        }
    }
}

XI-M. Réseau

XI-M-1. Main.java

 
Sélectionnez
public class Main extends Activity {
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        // Réseau
        ConnectivityManager manager = (ConnectivityManager)getSystemService(CONNECTIVITY_SERVICE);
        NetworkInfo net = manager.getActiveNetworkInfo();
        Toast.makeText(getApplicationContext(), "" + net.getType(), Toast.LENGTH_LONG).show();
        // Wifi
        WifiManager wifi = (WifiManager)getSystemService(Context.WIFI_SERVICE);
        if (!wifi.isWifiEnabled())
            wifi.setWifiEnabled(true);
        manager.setNetworkPreference(ConnectivityManager.TYPE_WIFI);
        // Bluetooth
        BluetoothAdapter bluetooth = BluetoothAdapter.getDefaultAdapter();
        if (!bluetooth.isEnabled()){
            Intent launchBluetooth = new Intent(BluetoothAdapter.ACTION_REQUEST_ENABLE);
            startActivity(launchBluetooth);
        }
        Intent discoveryMode = new Intent(BluetoothAdapter.ACTION_REQUEST_DISCOVERABLE);
        discoveryMode.putExtra(BluetoothAdapter.EXTRA_DISCOVERABLE_DURATION, 60);
        startActivity(discoveryMode);
        Set<BluetoothDevice> s = bluetooth.getBondedDevices();
        for (BluetoothDevice ap : s)
            Toast.makeText(getApplicationContext(), "" + ap.getName(), Toast.LENGTH_LONG).show();
    }
}

XI-M-2. Manifest

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<manifest xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    package="andro.jf"
    android:versionCode="1"
    android:versionName="1.0">
  <application android:icon="@drawable/icon" android:label="@string/app_name">
    <activity android:name=".Main"
        android:label="@string/app_name">
      <intent-filter>
        <action android:name="android.intent.action.MAIN" />
        <category android:name="android.intent.category.LAUNCHER" />
      </intent-filter>
      <receiver android:name=".ClasseGerantLAppel">
        <intent-filter>
          <action android:name="Intent.ACTION_CALL"/>
        </intent-filter>
      </receiver>
    </activity>
  </application>
  <uses-sdk android:minSdkVersion="5" />
  <uses-permission android:name="android.permission.ACCESS_NETWORK_STATE"></uses-permission>
  <uses-permission android:name="android.permission.WRITE_SECURE_SETTINGS"></uses-permission>
  <uses-permission android:name="android.permission.WRITE_SETTINGS"></uses-permission>
  <uses-permission android:name="android.permission.ACCESS_COARSE_LOCATION"></uses-permission>
  <uses-permission android:name="android.permission.ACCESS_FINE_LOCATION"></uses-permission>
</manifest>

XI-M-3. Bluetooth

 
Sélectionnez
public class BluetoothBroadcastReceiver extends BroadcastReceiver {
    public void onReceive(Context context, Intent intent) {
        String action = intent.getAction();
        BluetoothDevice appareil = null;
        if (action.equals(BluetoothDevice.ACTION_FOUND))
            appareil = (BluetoothDevice)intent.getParcelableExtra(BluetoothDevice.EXTRA_DEVICE);
    }
}

XI-N. Localisation

XI-N-1. Main.java

 
Sélectionnez
public class Main extends Activity {
    /** Called when the activity is first created. */
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        // Fournisseurs de service
        LocationManager manager = (LocationManager)getSystemService(Context.LOCATION_SERVICE);
        List<String> fournisseurs = manager.getAllProviders();
        for (String f : fournisseurs)
            Toast.makeText(getApplicationContext(), "" + f, Toast.LENGTH_SHORT).show();
        // Récupération de la localisation
        Location localisation = manager.getLastKnownLocation("gps");
        Toast.makeText(getApplicationContext(), "Lattitude" + localisation.getLatitude(), Toast.LENGTH_SHORT).show();
        Toast.makeText(getApplicationContext(), "Longitude" + localisation.getLongitude(), Toast.LENGTH_SHORT).show();
        // Ecouteur de changement de localisation
        manager.requestLocationUpdates("gps", 6000, 100, new LocationListener() {
            public void onStatusChanged(String provider, int status, Bundle extras) {
            }
            public void onProviderEnabled(String provider) {
            }
            public void onProviderDisabled(String provider) {
            }
            public void onLocationChanged(Location location) {
                // TODO Auto-generated method stub
            }
        });
    }
}

XI-N-2. Manifest

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<manifest xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    package="andro.jf"
    android:versionCode="1"
    android:versionName="1.0">
  <application android:icon="@drawable/icon" android:label="@string/app_name">
    <activity android:name=".Main"
        android:label="@string/app_name">
      <intent-filter>
        <action android:name="android.intent.action.MAIN" />
        <category android:name="android.intent.category.LAUNCHER" />
      </intent-filter>
    </activity>
  </application>
  <uses-sdk android:minSdkVersion="5" />
</manifest>

XI-O. Geocoding

XI-O-1. AndroReverseGeocodingActivity.java

 
Sélectionnez
public class AndroReverseGeocodingActivity extends Activity {
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        TextView address = (TextView)findViewById(R.id.address);
        ReverseGeocodingTask rgt = new ReverseGeocodingTask(this, address);
        Location ensib = new Location("JFL provider");
        ensib.setLatitude(47.082687);
        ensib.setLongitude(2.415916);
        rgt.execute(new Location[] {ensib});
    }
}

XI-O-2. ReverseGeocodingTask.java

 
Sélectionnez
public class ReverseGeocodingTask extends AsyncTask<Location, Void, String> {
    Context mContext;
    TextView addresseResult;
    protected void onPostExecute(String result) {
        addresseResult.setText(result);
    }
    public ReverseGeocodingTask(Context context, TextView result) {
        super();
        mContext = context;
        this.addresseResult = result;
    }
    @Override
    protected String doInBackground(Location... params) {
        String addressText = null;
        Geocoder geocoder = new Geocoder(mContext, Locale.getDefault());
        System.out.println("Geocoder is present ? " + geocoder.isPresent());
        Location loc = params[0];
        List<Address> addresses = null;
        try {
            // Call the synchronous getFromLocation() method by passing in the lat/long values.
            addresses = geocoder.getFromLocation(loc.getLatitude(), loc.getLongitude(), 1);
        } catch (IOException e) {
            e.printStackTrace();
            System.out.println("Erreur: " + e.toString());
        }
        System.out.println("Adresses: " + addresses);
        if (addresses != null && addresses.size() > 0) {
            Address address = addresses.get(0);
            // Format the first line of address (if available), city, and country name.
            addressText = String.format("%s, %s, %s",
            address.getMaxAddressLineIndex() > 0 ? address.getAddressLine(0) : "",
            address.getLocality(),
            address.getCountryName());
            System.out.println("Adresse: " + addressText);
        }
        return addressText;
    }
}

XI-P. Applications hybrides

XI-P-1. MainActivity.java

 
Sélectionnez
public class MainActivity extends Activity {
    WebView wv = null;
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.activity_main);
        wv = (WebView)findViewById(R.id.webView1);
        wv.setWebViewClient(new MyWebViewClient());
        wv.getSettings().setJavaScriptEnabled(true);
	wv.loadUrl("http://jean-francois-lalande.developpez.com/jquerymobiletest.html");
	//wv.loadUrl("http://jean-francois-lalande.developpez.com/");
        Button back = (Button)findViewById(R.id.back);
        back.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
                wv.goBack();
            }
        });
    }
    private class MyWebViewClient extends WebViewClient {
        @Override
        public boolean shouldOverrideUrlLoading(WebView view, String url) {
            view.loadUrl(URL);
            Toast.makeText(getApplicationContext(), "A link has been clicked! ", Toast.LENGTH_SHORT).show();
            return true;
        }
    }
    @Override
    public boolean onCreateOptionsMenu(Menu menu) {
        getMenuInflater().inflate(R.menu.activity_main, menu);
        return true;
    }
}

XI-Q. Capteurs

XI-Q-1. Main.java

 
Sélectionnez
public class Main extends Activity {
    @Override
    protected void onStop() {
        // Surtout, ne pas oublier de détacher l'écouteur !
        manager.unregisterListener(myListener);
        super.onStop();
    }
    SensorManagerSimulator manager;
    SensorEventListener myListener;
    /** Called when the activity is first created. */
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.main);
        //SensorManager manager = (SensorManager)getSystemService(SENSOR_SERVICE);
        manager = SensorManagerSimulator.getSystemService(this, SENSOR_SERVICE);
        manager.connectSimulator();
        // Création d'un écouteur qui réagit aux événements de l'accéléromètre
        myListener = new SensorEventListener() {
            public void onSensorChanged(SensorEvent event) {
                if (event.type == Sensor.TYPE_ACCELEROMETER)
                {
                    float x,y,z;
                    x = event.values[0];
                    y = event.values[1];
                    z = event.values[2];
                    TextView t = (TextView)findViewById(R.id.text1);
                    t.setText("x = " + x);
                }
            }
            public void onAccuracyChanged(Sensor sensor, int accuracy) {
                // TODO Auto-generated method stub
            }
        };
        // Ajout d'un écouteur pour l'acceleromètre
        manager.registerListener(myListener
            , manager.getDefaultSensor(Sensor.TYPE_ACCELEROMETER)
            , SensorManager.SENSOR_DELAY_UI);
    }
}

XI-R. Camera

XI-R-1. MainActivity.java

 
Sélectionnez
public class MainActivity extends Activity {
    Camera mCamera;
    Preview mPreview;
    @Override
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        mPreview = new Preview(this);
        setContentView(mPreview);
        // A faire dans un thread à part en principe
        boolean ok = safeCameraOpen(0);
        if (ok)
            mPreview.setCamera(mCamera);
    }
    @Override
    public boolean onCreateOptionsMenu(Menu menu) {
        getMenuInflater().inflate(R.menu.activity_main, menu);
        return true;
    }
    private boolean safeCameraOpen(int id) {
        boolean qOpened = false;
        try {
            releaseCameraAndPreview();
            mCamera = Camera.open(id);
            qOpened = (mCamera != null);
        } catch (Exception e) {
            Log.e(getString(R.string.app_name), "failed to open Camera");
            e.printStackTrace();
        }
        return qOpened;
    }
    private void releaseCameraAndPreview() {
        mPreview.setCamera(null);
        if (mCamera != null) {
            mCamera.release();
            mCamera = null;
        }
    }
}

XI-R-2. Preview.java

 
Sélectionnez
package jf.andro.ac;
import java.io.IOException;
import java.util.List;
import android.content.Context;
import android.hardware.Camera;
import android.hardware.Camera.Size;
import android.util.Log;
import android.view.SurfaceHolder;
import android.view.SurfaceView;
import android.view.View;
import android.view.ViewGroup;
class Preview extends ViewGroup implements SurfaceHolder.Callback {
    SurfaceView mSurfaceView;
    SurfaceHolder mHolder;
    Camera mCamera;
    List<Size> mSupportedPreviewSizes;
    Size mPreviewSize;
    Preview(Context context) {
        super(context);
        mSurfaceView = new SurfaceView(context);
        addView(mSurfaceView);
        // Install a SurfaceHolder.Callback so we get notified when the
        // underlying surface is created and destroyed.
        mHolder = mSurfaceView.getHolder();
        mHolder.addCallback(this);
        mHolder.setType(SurfaceHolder.SURFACE_TYPE_PUSH_BUFFERS);
    }
    public void setCamera(Camera camera) {
        if (mCamera == camera) { return; }
        stopPreviewAndFreeCamera();
        mCamera = camera;
        if (mCamera != null) {
            List<Size> localSizes = mCamera.getParameters().getSupportedPreviewSizes();
            mSupportedPreviewSizes = localSizes;
            requestLayout();
            try {
                mCamera.setPreviewDisplay(mHolder);
            } catch (IOException e) {
                e.printStackTrace();
            }
            /*
            Important: Call startPreview() to start updating the preview surface. Preview must
            be started before you can take a picture.
            */
            mCamera.startPreview();
        }
    }
    /**
     * When this function returns, mCamera will be null.
     */
    private void stopPreviewAndFreeCamera() {
        if (mCamera != null) {
            /*
            Call stopPreview() to stop updating the preview surface.
             */
            mCamera.stopPreview();
            /*
            Important: Call release() to release the camera for use by other applications.
            Applications should release the camera immediately in onPause() (and re-open() it in
            onResume()).
             */
            mCamera.release();
            mCamera = null;
        }
    }
    @Override
    public void surfaceChanged(SurfaceHolder arg0, int arg1, int arg2, int arg3) {
        // TODO Auto-generated method stub
    }
    @Override
    public void surfaceCreated(SurfaceHolder arg0) {
        // The Surface has been created, acquire the camera and tell it where
        // to draw.
        try {
            if (mCamera != null) {
                mCamera.setPreviewDisplay(mHolder);
            }
        } catch (IOException exception) {
            Log.e("W", "IOException caused by setPreviewDisplay()", exception);
        }
    }
    @Override
    public void surfaceDestroyed(SurfaceHolder holder) {
        // Surface will be destroyed when we return, so stop the preview.
        if (mCamera != null) {
            /*
            Call stopPreview() to stop updating the preview surface.
             */
            mCamera.stopPreview();
        }
    }
    @Override
    protected void onLayout(boolean changed, int l, int t, int r, int b) {
        if (changed && getChildCount() > 0) {
            final View child = getChildAt(0);
            final int width = r - l;
            final int height = b - t;
            int previewWidth = width;
            int previewHeight = height;
            if (mPreviewSize != null) {
                previewWidth = mPreviewSize.width;
                previewHeight = mPreviewSize.height;
            }
            // Center the child SurfaceView within the parent.
            if (width * previewHeight > height * previewWidth) {
                final int scaledChildWidth = previewWidth * height / previewHeight;
                child.layout((width - scaledChildWidth) / 2, 0,
                    (width + scaledChildWidth) / 2, height);
            } else {
                final int scaledChildHeight = previewHeight * width / previewWidth;
                child.layout(0, (height - scaledChildHeight) / 2,
                    width, (height + scaledChildHeight) / 2);
            }
        }
    }
}

XI-S. JNI

XI-S-1. MainActivity.java

 
Sélectionnez
public class MainActivity extends Activity {
    public void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.activity_main);
        TextView text = (TextView)findViewById(R.id.texte);
        text.setText("5+7 = " + NativeCodeInterface.add(5, 7));
    }
    public boolean onCreateOptionsMenu(Menu menu) {
        getMenuInflater().inflate(R.menu.activity_main, menu);
        return true;
    }
}

XI-S-2. NativeCodeInterface.java

 
Sélectionnez
public class NativeCodeInterface {
    public static native int calcul1(int x, int y);
    public static int add(int x, int y)
    {
        int somme;
        somme = calcul1(x,y);
        return somme;
    }
    static {
        System.loadLibrary("testmodule");
    }
}

XI-S-3. test.c

 
Sélectionnez
#include "andro_jf_jni_NativeCodeInterface.h"
JNIEXPORT jint JNICALL Java_andro_jf_jni_NativeCodeInterface_calcul1
(JNIEnv * je, jclass jc, jint a, jint b)
{
    return a+b;
}

XI-S-4. andro_jf_jni_NativeCodeInterface.h

 
Sélectionnez
/* DO NOT EDIT THIS FILE - it is machine generated */
#include <jni.h>
/* Header for class andro_jf_jni_NativeCodeInterface */
#ifndef _Included_andro_jf_jni_NativeCodeInterface
#define _Included_andro_jf_jni_NativeCodeInterface
#ifdef __cplusplus
extern "C" {
#endif
/*
 * Class: andro_jf_jni_NativeCodeInterface
 * Method: calcul1
 * Signature: (II)I
 */
JNIEXPORT jint JNICALL Java_andro_jf_jni_NativeCodeInterface_calcul1
    (JNIEnv *, jclass, jint, jint);
#ifdef __cplusplus
}
#endif
#endif

XI-T. Permission pour broadcast receivers

XI-T-1. MainActivity.java

 
Sélectionnez
public class MainActivity extends Activity {
    @Override
    protected void onCreate(Bundle savedInstanceState) {
        super.onCreate(savedInstanceState);
        setContentView(R.layout.activity_main);
        // Bouton broadcast
        Button broad = (Button)findViewById(R.id.send);
        broad.setOnClickListener(new OnClickListener() {
            @Override
            public void onClick(View v) {
                Intent broadcast = new Intent("andro.jf.broadcast");
                broadcast.putExtra("extra", "test");
                sendBroadcast(broadcast, "andro.jf.mypermission");
            }
        });
    }
    @Override
    public boolean onCreateOptionsMenu(Menu menu) {
        // Inflate the menu; this adds items to the action bar if it is present.
        getMenuInflater().inflate(R.menu.main, menu);
        return true;
    }
}

XI-T-2. MyBroadcastReceiver.java

 
Sélectionnez
public class MyBroadcastReceiver extends BroadcastReceiver {
    @Override
    public void onReceive(Context context, Intent intent) {
        Bundle extra = intent.getExtras();
        if (extra != null)
        {
            String val = extra.getString("extra");
            Toast.makeText(context, "Broadcast message received: " + val,
                    Toast.LENGTH_SHORT).show();
        }
    }
}

XI-T-3. AndroidManifest.xml

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<manifest xmlns:android="http://schemas.android.com/apk/res/android"
    package="andro.jf.ABR"
    android:versionCode="1"
    android:versionName="1.0" >
    <!-- Declaration de la permission speciale -->
  <permission
      android:name="andro.jf.mypermission"
      android:label="my_permission"
      android:protectionLevel="dangerous" >
  </permission>
  <!-- J'utilise moi-même cette permission -->
  <uses-permission android:name="andro.jf.mypermission" />
  <uses-sdk
      android:minSdkVersion="8"
      android:targetSdkVersion="17" />
  <application
      android:allowBackup="true"
      android:icon="@drawable/ic_launcher"
      android:label="@string/app_name"
      android:theme="@style/AppTheme" >
    <activity
        android:name="andro.jf.ABR.MainActivity"
        android:label="@string/app_name" >
      <intent-filter>
        <action android:name="android.intent.action.MAIN" />
        <category android:name="android.intent.category.LAUNCHER" />
      </intent-filter>
    </activity>
    <receiver
        android:name="MyBroadcastReceiver"
        android:exported="false" >
      <intent-filter>
        <action android:name="andro.jf.broadcast" />
        <category android:name="android.intent.category.DEFAULT" />
      </intent-filter>
    </receiver>
  </application>
</manifest>

XI-U. Bibliographie

PA Programmation Android, de la conception au déploiement avec le SDK Google Android, Damien Guignard, Julien Chable, Emmanuel Robles, Eyrolles, 2009.
DA Decompiling Android, Godfrey Nolan, Apress, 2012.
Cookbook Android Cookbook, Ian F. Darwin, O'Reilly Media, décembre 2011.
AAS Android Apps Security, Sheran Gunasekera, Apress, septembre 2012.
Dalvik Article Wikipedia, from Wikipedia, the free encyclopedia.
E-mail Email sending in Android, Oleg Mazurashu, The Developer's Info, October 22, 2009.
SO Android permissions: Phone Calls: read phone state and identity, stackoverflow.
SD Utiliser les services sous Android, Nicolas Druet, Developpez.com, février 2010.
API-Service Service API changes starting with Android 2.0, Dianne Hackborn, 11 février 2010.
XML Working with XML on Android, Michael Galpin, IBM, 23 Jun 2009.
VL How to Position Views Properly in Layouts, jwei512, Think Android, Janvier 2010.
BAS Basics of Android : Part III - Android Services, Android Competency Center, Janvier 2009.
MARA Implementing Remote Interface Using AIDL, Marko Gargenta, novembre 2009.
AT Multithreading For Performance, Gilles Debunne, 19 juillet 2010.
HWM MapView Tutorial, 20 aout 2012.
JSONREST How-to: Android as a RESTful Client, Cansin, 11 janvier 2009.
JNI Tutorial: Android JNI, Edwards Research Group, CC-BY-SA, Avril 2012.
Version Historique des versions d'Android, from Wikipedia, the free encyclopedia.
BAESystems The Butterfly Effect of a Boundary Check, Sergei Shevchenko, 22 janvier 2012.
ON Tab Layout, Android developers.
PT Processes and Threads, Android developers.
DBSQL Data storage: Using Databases, Android developers, novembre 2010.
SS Sensor Simulator.
Emulator Android Emulator.
ATK AsyncTask.
JQM Getting Started with jQuery Mobile.
UF <uses-feature>.
CAM Controlling the Camera.
SIGN Signing Your Applications.
Storage Storage Options.
Signing Signing your applications.
LSAS [android-developers] Launching a Service at the startup, Archives googlegroups, R Ravichandran and Dianne Hackborn, juillet 2009.
KEK Comment on fait un jeu pour smartphone ?, Kek, 2011.
ZZJN12 Detecting repackaged smartphone applications in third-party android market- places, W. Zhou, Y. Zhou, X. Jiang, and P. Ning, in Second ACM conference on Data and Application Security and Privacy, E. Bertino and R. S. Sandhu, Eds. San Antonio, TX, USA: ACM Press, Feb. 2012, pp. 317-326.
QC13 Mobile Security: A Look Ahead, Q. Li and G. Clark, Security & Privacy, IEEE, vol. 11, no. 1, pp. 78-81, 2013.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Licence Creative Commons
Le contenu de cet article est rédigé par Jean-Francois Lalande et est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 non transposé.
Les logos Developpez.com, en-tête, pied de page, css, et look & feel de l'article sont Copyright © 2013 Developpez.com.